Le projet

La Vie est belle ! Magique ! Mais elle file souvent trop vite… beaucoup trop vite !

Trop vite au quotidien tout d’abord, car le rythme effréné des journées qui se succèdent laisse peu de place à la réflexion et au partage.

Trop vite ensuite car elle peut s’arrêter demain. Sans prévenir. Le départ brutal d’Alain, le Papa de Valérie en mai 2016 a été certainement l’ultime déclic d’un projet déjà bien amorcé dans nos esprits. Vivre ses rêves et non rêver sa vie avant que nous ne quittions ce monde.

Trop vite enfin car certaines époques de la Vie nous incitent aussi à ralentir, pour être vécues pleinement. C’est notamment le cas de l’enfance. Nous avons la chance d’avoir de supers enfants. Nous souhaitons donc profiter d’eux à fond et leur offrir ce que nous avons de plus précieux : du temps !

Nous allons donc partir un an à vélo sur quelques routes de notre vaste planète.

Ce projet est celui d’une famille ordinaire qui veut savourer le Bonheur d’être ensemble, vivre une expérience exceptionnelle et partager intensément son quotidien.

Le voyage à vélo permet également de rendre plus concrètes des vérités qui nous paraissent essentielles. Il nous offre au quotidien des leçons de vie, et permet de semer des graines d’humanité et de simplicité qui germeront certainement sous une forme ou une autre dans le cœur de nos enfants. En cela, cette aventure familiale a aussi une valeur éducative. Voici quelques-unes des prises de conscience:

  • le Monde est superbe et les personnes qui le peuplent sont, dans une très grande majorité de très belles personnes. Ne pas avoir peur de l’autre, aller vers lui, lui tendre la main pour continuer à lutter contre les extrémismes qui enferment et isolent. Nous avons l’habitude de répéter cette phrase à nos enfants « L’étranger est un Ami que l’on ne connaît pas encore ». En tant que Warmshowers (membres du réseau d’accueil de cyclotouristes) nous recevons très régulièrement des personnes que nous ne connaissons pas chez nous. Les enfants apprécient la visite de ces voyageurs. Cette fois, c’est nous qui irons à la rencontre de l’autre.

  • on peut vivre très heureux avec peu d’éléments matériels : des vélos, une tente et quelques sacoches peuvent se substituer à tout le confort matériel dont nous jouissons ici en France.

  • l’effort physique à vélo est parfois intense, les bivouacs parfois éprouvants… mais c’est tellement bon de se dépasser, d’aller au-delà de ce que nous pensions possible de faire. Les petites épreuves du quotidien nous invitent à apprécier encore plus intensément le plus simple des conforts et nous permettent de muscler notre mental pour nous adapter à toutes les situations.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Complices du quotidien

Petite fille de la Nature

Voici également quelques éléments de réponses aux questions que l’on nous pose souvent :

Pourquoi le vélo ?

Le vélo c’est une fenêtre ouverte sur le Monde. Il permet de voyager en itinérance, en pleine nature, au contact des habitants de notre belle planète.

Christophe a déjà eu la chance de faire un tour du Monde à vélo des associations de lutte contre la sclérose en plaques, du 1er août 2001 au 1er août 2002 avec ses « frères de cœur » : Jojo et Fifou.

Valérie les a rejoint plusieurs fois lors de cette belle Aventure Humaine et depuis, la plupart de nos vacances ont été synonymes d’itinérances à vélo (Toulouse-Compostelle en 2004 (l’occasion pour Christophe de demander la main de sa tendre), les Alpes en 2006 à l’occasion du seul et unique Titouyoutour, la Suisse en 2009, les Pays-bas en 2011,  le tour des Lacs de Mazurie en Pologne en 2012, la Côte nord de la Bretagne, de St Malo à Lannion, en 2013, un périple de deux mois et demi en Nouvelle Zélande et en Thaïlande fin 2013 (plus d’infos sur http://www.laliesteban.wordpress.com), les Cornouailles en 2015, le Danube en 2016, Luzech-Grenoble en 2017 et bien d’autres petites escapades.

Quelques expériences, donc, qui nous confortent dans ce mode de locomotion, ni trop rapide, ni trop lent.

Les tandems pino :

Vous trouverez plus de précisions sur nos montures dans l’onglet « matériel » du blog. Le choix des tandems Pino de la marque allemande Hase s’est très vite imposé. Pour partir à vélo avec trois enfants de moins de 10 ans sans décourager les plus grands, il n’y avait pas beaucoup de solutions. Ces tandems offrent à la fois le plaisir de partager l’effort et surtout d’être dans une réelle proximité, ce qui était recherché afin de les entendre s’émerveiller tout au long de la route et de pouvoir échanger avec eux sur les réflexions qui pourront naître au fil de ce voyage.

Et l’école ?

Les échanges sur le tandem contiendront forcément des éléments du programme scolaire car, pendant un an, l’école se fera à vélo et sous la tente (ou encore dans les lieux ou nous nous arrêterons). Nous avons la chance de pouvoir compter sur des enseignants compréhensifs et qui nous soutiennent dans l’organisation de cette année scolaire un peu particulière.

Nous avons la liste des compétences importantes à assimiler pour chaque enfant. A  nous désormais d’intégrer au maximum les programmes scolaires dans notre quotidien afin d’associer à chaque occasion la théorie à la pratique !

Et votre travail alors ?

C’est la question qui revient le plus souvent lorsque nous évoquons ce projet et qui, bien que nous la comprenions tout à fait, reflète assez bien notre société parfois très matérialiste.

Valérie est chargée de communication. Ses contrats se sont terminés quelques mois avant le départ, ce qui lui permet de s’atteler à l’organisation du voyage et de toutes ces petites choses que notre départ engendre.

Christophe quant à lui est Directeur d’un complexe médico-social. La question s’est posée de savoir s’il sollicitait un congé sabbatique ou s’il démissionnait. Découvrir le Monde en sachant que les collègues sont au boulot peut forcément se révéler culpabilisant et surtout, il est difficile de ne pas continuer à s’intéresser à ce qui se passe au bureau et de résister au travail à distance avec les outils numériques existants aujourd’hui.

Nous avons donc fait celui de tout lâcher pour être totalement libres et disponibles pour vivre pleinement ce voyage familial dont nous rêvons depuis longtemps.

Les derniers mois de préparation vont donc inclure la recherche d’une passation qui ne pénalise pas une structure à laquelle il est très attaché. Le choix de quitter ce superbe outil au service des personnes en situation de handicap est difficile pour tout le monde. Les enfants sont nés ici, nous vivons heureux sur la structure, nous y côtoyons des personnes formidables… mais il faut parfois faire des choix.

C’est une des prises de risques pas toujours comprise… mais nous sommes résolument optimistes et nous sentons capables de nous adapter à notre retour.

Chaque année, on nous annonce un allongement de la durée de cotisation et donc un report de l’âge de départ à la retraite. Nous aurons donc le temps de travailler encore de nombreuses années, mais c’est maintenant que nous avons envie d’en profiter, avec nos enfants.

Le financement

En ce qui concerne le financement de cette année, le voyage à vélo a un grand avantage : il est assez économe. Le seul carburant étant celui ingurgité par les cyclistes (le plus souvent des féculents, ce qui n’est pas excessif comparé à d’autres moteurs) et les nuits sous tente ayant notre préférence, la principale ligne budgétaire est composée des billets d’avion.

Nous nous offrirons certainement quelques loisirs, mais ils ne seront pas plus onéreux que ceux de l’hexagone et les heures passées à vélo sont beaucoup moins risquées pour le porte-monnaie que des déambulations dans les grands magasins.

Par ailleurs, l’une des préoccupations principales dans ce type d’aventure à deux roues étant le poids, tout objet superflu sera regardé avec méfiance et même haï lorsque la pente se fera trop raide, ce qui permettra de faire face à la plupart des tentations.

Comment avez-vous tracé l’itinéraire ?

Ça n’a pas été une mince affaire. Voyager avec des enfants en bas âge implique d’abandonner l’idée de passer par certains pays géopolitiquement ou sanitairement à risque. Mais les destinations restantes sont encore très nombreuses.

Les premiers tests avec nos vélos chargés nous ont confirmé qu’il ne fallait pas être trop ambitieux dans le kilométrage à prévoir. Nous avons ciblé quelques lieux qui nous tentaient depuis bien longtemps (c’est notamment le cas du Salar d’Uyuni sur lequel Christophe rêve de pédaler, de l’Amérique centrale si mystérieuse et de l’Asie du Sud- Est où nous avions passé de superbes moments à vélo avec Lalie et Esteban en 2013 et dont il reste tant à découvrir). Nous voulions également symboliquement partir de Luzech et y revenir à vélo.

Nous avons donc compilé tout cela, lu de très nombreux témoignages de voyage (vous trouverez notamment certaines de nos sources dans la rubrique « liens » du blog) et nous avons travaillé les cartes et les distances.

L’itinéraire que vous pourrez découvrir dans l’onglet dédié du blog sera sans doute sujet à des modifications de dernières minutes afin de pouvoir s’adapter aux imprévus. Par ailleurs, nous ne nous interdisons pas de prendre d’autres moyens de circulation terrestre si la fatigue familiale ou les circonstances nous y invitent. Le maître mot de ce voyage étant : le Plaisir !

Notre peloton familialbivouac natureSoirée sous la tente

 

24 commentaires pour Le projet

  1. Nathalie Morand dit :

    Youhou!!!!!

    J'aime

  2. Jackie Michel dit :

    How many tyres you need during your trip?

    J'aime

  3. Mûsepe dit :

    En avant…😙🚵‍♂️🚵‍♀️🚴‍♀️🚴‍♂️🌝

    J'aime

  4. Clarinette à bicyclette dit :

    Vous êtes mes idoles ! C’est déjà du pur ravissement que de lire les préparatifs, buts et motivation. Je vous adore ! Ah et quel beau nom que ce
    Velove family ! I love you so much !

    J'aime

  5. Myriam dit :

    Une belle leçon de vie qui se poursuit

    J'aime

  6. Josy milhau dit :

    Je suis à la base informatique et jje m’entraine Bisous à vous 5 josy

    J'aime

  7. Le michau dit :

    Je suis sans voix devant ce projet, je n’ai qu’un mot ! Respect !

    J'aime

  8. SofieMiedel dit :

    Je vous admire et j’attends avec impatience de suivre vos aventures.
    Bises, sofie

    J'aime

  9. Nadine DERÔME-BEUGNON dit :

    Je vous envie (il ne reste pas une petite place ?) et vous admire. Bon voyage.

    J'aime

  10. Corbin Bea dit :

    Je viens de découvrir votre projet je ne peux que vous encourager 👌👌 je vous suivrai bien entendu bises des 2 Alpes. Bea

    J'aime

  11. jean-luc REY dit :

    Rêver, oser, et partir pour réaliser ce que le commun des mortels garde enfoui sans jamais oser faire le saut.
    Mais bien plus, faire tout cela en famille et offrir à vos enfants une aventure à plein temps qui imprégnera pour toujours leur vie en leur donnant la conscience sans limite de l’autre et du monde. Quel inestimable cadeau !
    Merci de permettre à tous ceux qui vont vous suivre, de voyager par procuration en suivant vos aventures.
    Je vais être de ceux qui vous accompagneront virtuellement tout du long, curieux de partager vos rencontres et vos découvertes.
    Belle aventure et beau voyage à votre famille.

    J'aime

  12. Isabelle DAJEAN dit :

    Merci à vous 5 de nous faire partager votre rêve .Je vous suivrai dans votre belle aventure.
    a bientôt Isabelle

    J'aime

  13. PEREIRA Josiane dit :

    J’ai parcouru le monde mais pas en vélo mais quelle richesse pour vos enfants
    En selle et bon courage de Rangoon

    J'aime

  14. je vous souhaite une merveilleuse aventure qui sera remplie de riches et belles rencontres qui sont toujours de belles leçons de vie. Nous ne manquerons pas de vous suivre.

    J'aime

  15. Stephanie dit :

    Pleins d’encouragements, nous n’avons malheureusement pas pu être présents au pot de départ mais nous pensons très fort à vous et à la suite de vos aventures qui seront bien évidemment très suivies par Leelou et Gianni ! profitez un maximum de votre belle aventure en famille.

    J'aime

  16. martinot j.p. dit :

    Absents tt le mois d’avril regrettons de n’avoir pu assister à votre départ.Sommes admiratifs devant
    ce projet qui se réalise ! Vs suivront pendant ce périple, quelle belle expérience pour les enfants.
    Bon courage bises à ts les 5

    J'aime

  17. Véronique dit :

    voila le grand jour est arrivé, je vous souhaites beaucoup de plaisir et de belles rencontres.
    n’oubliez pas pas vos proches.
    bisous à vous et à Mamounette et Trudy

    J'aime

  18. Françoise S dit :

    Bon voyage ! Je vous accompagne par la pensée ! (je déteste le vélo dès que ça monte ….) mais j’adore les voyages !

    J'aime

  19. FRANCOISE LAVERNHE dit :

    Bonjour
    Je ne vous connais pas mais vous allez me faire rêver…Je suis admirative de votre projet de voyage emmenant au tour du monde avec vous vos 3 enfants. Vous leur offrez un magnifique cours de géographie en direct live… Que de souvenirs, d’expériences riches, de rencontres inattendues qui souderont encore davantage votre belle famille.
    Je vais suivre avec assiduité votre voyage.
    Pédalez bien, profitez bien et régalez vous bien!!!!
    Amicalement
    Françoise Lavernhe

    Aimé par 1 personne

  20. bekaddour dit :

    Bravo pour cette belle aventure!! Vous nous faites rêver, l’envie de faire pareil aussi!
    on vous suit de prêt ici 🙂
    Malik du CD46

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s