22. Un retour en douceur

Afin d’éviter un retour brutal à la réalité, nous avions programmé une arrivée à Madrid, début avril, afin de remonter tranquillement vers ce qui fut notre terre d’accueil pendant 11 belles années : le Lot.

Grâce au réseau Warmshower, nous avons contacté un hôte capable de nous accueillir pour nos premiers jours ibériques.

Après une arrivée en pleine nuit, nous remontons les vélos dans l’aéroport, puis nous accordons quelques heures de repos dans un coin un peu à l’écart. Nous prenons ensuite de petites routes qui nous permettent rapidement de quitter les zones de gros trafic.

Quelques kilomètres plus loin nous grimpons vers un espace pavillonnaire où nous attend Tarek. En voilà encore une belle histoire ! Le père de Tarek est Syrien. Sa mère est Croate. Tarek vit avec cette dernière dans une superbe villa dans laquelle ils ont créé deux logements distincts et confortables. Un fils de Syrien qui nous accueille, à notre retour en Europe, avec une extrême générosité et la plus douce des simplicités : tout un symbôle ! Impossible de ne pas penser à ces milliers de personnes qui fuient leur pays en guerre et qui feront le douloureux constat d’une traversée mortelle ou d’un accueil inhumain à leur arrivée dans nos pays…réputés  en paix !

Tarek a beaucoup voyagé. Il nous parle dans un français impeccable. Sa bonhomie, sa tendresse de gros nounours taillée dans un physique imposant, en fait une personne délicieuse à côtoyer. Les enfants l’adoptent immédiatement et nous partagerons avec lui des temps de discussion très riches. 

Après une journée passée dans Madrid pour retrouver des cousins espagnols de ma Maman, nous reprenons la route, plein Nord. Quelques dizaines de kilomètres après les faubourgs de la capitale nous pénétrons dans une Espagne profondément rurale et désertique. La majorité des villages ont été quittés par les jeunes. Seuls les plus anciens restent encore…. Nous faisons étape à La Barbolla, dans la province de Soria, où nous allions parfois durant ma petite enfance. J’avais le souvenir d’une ambiance des plus vivantes, avec des habitants qui restaient dehors, tard le soir et qui échangeaient longuement pendant que les enfants couraient derrière un ballon. A notre arrivée, nous faisons le constat que seules deux familles ont résisté aux sirènes de l’exode. Les autres ont préféré rejoindre des banlieues où se concentrent usines et administrations, délaissant ainsi les terres agricoles.

Des températures hivernales sont de retour en ces premières semaines de printemps . Nous recherchons, chaque soir, un lieu fermé afin de passer la nuit à l’abri d’un vent souvent glacial. Nous dormons ainsi dans des mairies, des gymnases, des garages ou dans un restaurant. C’est après une longue étape sur les plateaux désertiques de cette Espagne rurale que nous arrivons dans un petit hameau. Quelques maisons et un restaurant y trônent au centre. Nous sollicitons le propriétaire de cet établissement pour faire le plein d’eau et en profitons pour lui demander s’il connaît un endroit abrité où nous pourrions passer la nuit. Très vite Evaristo et sa compagne Angie nous ouvrent les grandes portes battantes de leur commerce et, par là-même, celle de leur intimité pour que nous installions nos affaires et nos sacs de couchage. Evaristo nous concocte un délicieux repas et, nous confie les clefs de son négoce, avant de repartir avec Angie, chez eux, à quelques kilomètres de là. Ils ne nous connaissaient pas deux heures auparavant et nous laissent ainsi dans leur restaurant. 

En quittant l’Asie nous avions un peu d’appréhension par crainte d’un manque d’accueil en Europe. Cette dernière s’est vite estompée face à la  générosité et d’humanité qui nous a été offerte. 

Pendant ces dernières semaines nous sommes portés par des surprises. Fifou et Jojo, mes deux compères historiques de l’Odyssée de l’Espoir viennent nous rejoindre en compagnie de leur famille et d’amis chers à nos coeurs. A Bayonne, c’est Maleine et Françoise qui nous accueillent avec beaucoup de tendresse et une indéfectible amitié. Quelques dizaines de kilomètres plus loin ce sont les retrouvailles avec les ”Bike Kitchen, Romain et Aurélie, que nous avions rencontré à Cuzco. Puis Bernard, Martine et leur petite fille viendront pédaler avec nous avant que Stéphane, le frère de Valérie et toute sa famille nous rejoignent.

Sur les bords du canal latéral à la Garonne ce sont Aurélie, Célian et leurs enfants qui viendront pédaler avec nous… en pino. Nous ne les connaissions pas. Eux nous ont découverts à la lecture des articles postés quotidiennement sur le blog depuis près d’un an. Ces récits les ont rassurés et leur ont  permis de passer du rêve d’un voyage à vélo à celui du projet réalisable. 

Lors de la dernière semaine, nous retrouvons, au fil des kilomètres familles et amis. Un accueil fantastique de Martial et Gisèle à Sauzet et nous entamons notre dernière étape. Nous avions proposé à tous ceux qui le souhaitaient de nous accompagner dans la descente vers Luzech. Nous nous retrouvons près d’une centaine de cyclistes, vêtus du tee shirt  jaune de la VeLove Family.

Parmi eux : mes parents ! Alors que l’annonce de notre projet avait fait naître en eux une grande anxiété, marquée par le refus d’assister à notre départ, ils sont là, 12 mois plus tard, rassurés ! 

Gérard ALAZARD,  Maire de Luzech et son conseil municipal nous accueillent à Notre Dame de l’île, en toute simplicité, comme nous l’avions souhaité. Un repas partagé dans le jardin de la chapelle est à l’image de la générosité rencontrée tout au long de notre aventure.

En fin d’après-midi nous reprenons nos montures pour retrouver, avec grande émotion, Gérard, notre “Papy d’ici”. Nous sommes heureux de le serrer à nouveau dans nos bras. Nous savions que, chaque jour, il était avec nous et nous accompagnait. Nous avons également souvent pensé à lui, pendant notre voyage, à son humanité et à son ouverture au Monde.

Cet article a été publié dans Livre VeLove. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 22. Un retour en douceur

  1. f.vandermesse dit :

    Retrouvailles, retrouvailles ! Émotions,

    J'aime

  2. Raymonde Garcia dit :

    A quelques jours près, il y a 1 an, les retrouvailles et 2 ans le départ ! Comme ça passe vite… Merci de prolonger et de nous rappeler cette belle aventure.
    Bon lundi de Pâques ! Bisous

    J'aime

  3. alice ferreira dit :

    Encore de bons moments passés a vous lire ..Et que ces retrouvailles a Sauzet furent belles ..Merci !
    Gros bisous a tous !!

    J'aime

  4. maya 46 dit :

    Bonjour la velovefamily
    Le mois dernier quelle belle surprise d apprendre que nous allions avoir ce confinement accompagné de 23 chapitres donc 23 jours à vos côtés. Mais quelle horreur ce matin car demain ce sera déjà fini 😥alors avant tout joyeuses Pâques et merci pour ces émouvants moments de partage de votre aventure. Biz Sylvie

    J'aime

  5. jef46 dit :

    Et bien voilà, des larmes pour finir ce condensé d’aventure. Comme une envie de remonter le temps. Quelle aventure humaine, dans vos récits vous avez su transmettre vos valeurs, votre gentillesse, votre tolérance. Il y a dans mon coeur un petit coffre qui renferme un joyau. Christophe, Valérie, Lalie, Esteban et Naïa, puissiez-vous vous toujours guider l’humanité qui est en moi vers la croisée des chemins de vos récits qui m’ont tellement touché. Bigs bisous.

    J'aime

  6. yves morand dit :

    Déjà de retour ! Que c’est vite passé …
    Encore une belle épopée de revécue , super chouette !
    Imaginez la même chose ces temps ci ! ? Quelle chance vous avez eu …
    Bisous non confinés à vous tous les cinq !!!

    J'aime

  7. MUR Bernard dit :

    Déjà fini . Quel bonheur que ces bons moments passés a vous lire. Une très bonne idée. Je vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques en famille. Merci pour cette belle aventure que vous nous avez fait partager. Bises à Esteban Naïa Lalie Nathalie Christophe. MERCI MERCI pour cette belle épopée familiale. Avec toute mon amitié. Bernard

    J'aime

  8. Françoise dit :

    Quel plaisir de revivre à travers vos récits votre périple qui nous a fait voyager et rêver aussi.
    Une splendide Aventure familiale que vous avez su si bien partager
    Merci à la VéLove family !

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s