18. De temples en temples

Les itinéraires que nous empruntons, loin des principaux axes routiers, nous invitent à aller  davantage encore à la rencontre de la population locale. 

Le bouddhisme est omniprésent. Le moindre village dispose d’un ou plusieurs temples aux couleurs vives et joyeuses.

C’est là que, le soir venu, nous cherchons le plus souvent un lieu pour nous arrêter. 

Comme les “bomberos” en Amérique latine, les moines bouddhistes ont une solide tradition d’accueil du voyageur. Le plus difficile pour nous est d’essayer de se faire comprendre. Nous avons recours, le plus souvent, à la technique des pictogrammes et utilisons un petit répertoire de photos avec tentes et  vélos que nous avons constitué.

A chaque arrêt le résultat est assuré:  on nous trouve un endroit où poser nos affaires et nos tentes (au pluriel) car depuis notre passage en Asie nous avons échangé notre grande tente familiale contre deux petites tentes 3 places. Lalie et Esteban ont désormais leur indépendance. De plus, nous bénéficions des avantages de structures auto-portantes qui permettent d’installer nos tentes n’importe où, sans avoir besoin de les tendre en plantant des sardines.

Si les moines sont parfois surpris par l’arrivée de tout notre équipage, leur surprise laisse très vite place à un accueil des plus chaleureux. Souvent ils nous apportent de l’eau ou partagent quelques mets qu’ils ont reçus, en offrande, le matin même. Nous essayons de leur expliquer que nous avons ce qu’il faut mais cédons à  leur insistance, guidée par une générosité toute naturelle.

Nous passerons quelques soirées mémorables, dans les temples, au contact des moines. Certains d’entre eux ne sont là que “de passage”. Ils sont envoyés par leur famille pour recevoir une certaine éducation . D’autres viennent au sein de la communauté pour faire une pause spirituelle de quelques années, avant de repartir dans la vie professionnelle. Ils mènent une vie d’ascète, ne mangent qu’une fois par jour, avant le lever du soleil et passent leur journée entre prières et tâches collectives. A leur contact nous avons découvert que ces moines étaient loin d’être déconnectés. La grande majorité possède un portable et maîtrise parfaitement les réseaux sociaux. Ainsi,nous avons eu de nombreuses demandes d’amis sur FaceBook provenant de ces moines 2.0. Avec plusieurs d’entre eux nous avons également échangé grâce aux logiciels de traduction simultanée. Il nous parlaient en Thaï, Lao ou Khmer et nous entendions leurs questions en anglais. La réponse prenait alors le sens inverse. Un téléphone de quelques centimètres carrés nous permettait alors de discuter dans un espéranto numérique des plus facilitateurs.

Naïa en a fait craquer plus d’un. Elle s’est souvent retrouvée en séances de “snapchat” organisées par quelques moinillons, ou sollicitée par les aînés pour des embrassades. Normalement, le contact physique avec une femme n’est pas accepté, mais avec Naïa, ils ne pouvaient résister à des bisous tout doux.

Cet article a été publié dans Livre VeLove. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 18. De temples en temples

  1. jef46 dit :

    En un mot…. Fraternité. Bigs bisous

    J'aime

  2. Véronique dit :

    Toujours un réel plaisir le matin de lire un nouvel article. Du coup voila maintenant une semaine que je me suis prise à recommencer à lire votre histoire depuis le début . Véronique de Grenoble .

    J'aime

  3. alice ferreira dit :

    Il est certain que quant on voit Naia on a envie de lui faire plein plein de bisous…..!!!! bisous a vous tous !!

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Que ne ferait-on pas pour un bisou de Naïa ?
    Merci aux technologies qui abolissent les barrières de langues et facilitent la communication !
    Bonne journée !
    Bisous

    J'aime

  5. Nicole Doualla dit :

    Pas besoin de parler la langue quand il s agit d Amitié,et vos enfants maîtrisent excellemment l esperanto des liens intercommunautaires.Comment ne pas craquer devant la bouille de Naia.Encore une fois ces photos colorées sont magnifiques.Le jaune de vos tee shirts et l orange des tenues des moines bouddhistes éclairent toutes les prises de vue.Bonne journée à vous.À demain.

    J'aime

  6. Maminou dit :

    Bel article, belles photos, belles illustrations vivantes, un ensemble plein de belles énergies de joie, de partage et d’amour … merci !

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s