17. Déconnexion asiatique

Didier et Isa, un couple d’amis lotois nous attendent à Chiang-Maï. J’ai eu grand plaisir à travailler pendant plusieurs années avec Didier qui était, lui aussi, Directeur d’établissements médico-sociaux. Il vient de prendre sa retraite. Il s’offre, avec son épouse, une petite escapade de 3 mois, en mode sac à dos, à la découverte de l’Asie du Sud-Est. Nous calons nos expéditions respectives afin de nous offrir plusieurs opportunités de retrouvailles et partager ainsi des moments d’amitié. 

Après une longue semaine de voyage et d’escale, pédaler nous manque et nous avons rapidement la bougeotte. Nous partons donc à travers la campagne thaïlandaise en privilégiant les chemins de traverse qui nous font passer par des lieux qui semblent hors du temps.

Après 9 mois de voyage, nous osons de plus en plus explorer des sentiers qui apparaissent peu praticables. Si nous avions peur, au cours des premiers mois, d’un avatar matériel qui mettrait en péril notre avancée, la confiance s’est progressivement  installée et la robustesse de notre matériel a fait ses preuves.

Seule se pose parfois la place nécessaire pour la carriole dans des “single tracks” où l’équilibre est souvent précaire.

Grâce à ces incursions exploratoires nous découvrons la beauté du monde rural, de ses paysages à couper le souffle, de ses habitants solidaires et généreux.

Le vélo offre, comme la marche à pied, une synchronisation des deux hémisphères cérébraux. Nous n’avons plus conscience que nous pédalons et notre subconscient connecte nos potentiels. 

Notre société actuelle nous invite plutôt à utiliser l’hémisphère gauche du cerveau, celui  du langage, des codes, de la logique déductive. Or, pour conceptualiser des idées, nous avons besoin de l’hémisphère droit, celui qui accueille la créativité et les émotions. Pédaler nous entraîne dans une harmonie où la raison est au service du coeur.

Nous sommes libres, heureux et épanouis. Un joyeux cocktail de Bonheur que nous savourons chaque jour.

Cet article a été publié dans Livre VeLove. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 17. Déconnexion asiatique

  1. Raymonde Garcia dit :

    Actuellement, les jours se suivent et se ressemblent… La découverte, chaque matin, de cette parenthèse voyageuse fait un bien fou ! Merci
    Bisous

    J'aime

  2. alice ferreira dit :

    On ne s en lasse pas , de vous voir , vous revoir et vous lire…!!!!
    Bisous !!

    J'aime

  3. jef46 dit :

    Jolie réflexion cognitive 😉 Bigs bisous

    J'aime

  4. Patricia dit :

    Coucou
    Le plaisir est toujours au rendez vous MERCI
    En se moment le plaisir c’est d’écouter la nature et de la sentir RESPIRER
    BISOUSSSSSSSS0 VOUS 5

    J'aime

  5. Christine et Joël dit :

    Merci pour tous ces contes quotidiens qui nous transportent ailleurs. Pouvez vous m’indiquer le nom de L’Appli où l’on voit l’itinéraire détailler. Merci

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s