16. Incroyable Hong-Kong

L’agence auprès de laquelle nous avions réservé nos billets d’avion nous avait proposé, pour le même prix, de profiter d’une escale de quelques jours, soit à Los Angeles, soit à Hong-Kong.

Au cours de la période de préparation, nous avions pris l’avis d’Esteban et de Lalie .A notre grande surprise leur choix s’était porté sur la mégalopole chinoise plutôt que sur la cité des anges. Dont acte ! La seule prononciation du nom “Hong-Kong” les transportait dans un exotisme enchanteur. 

Après quelques mois de voyage, Estelle, l’une de mes amies d’enfance qui habite Hong-Kong depuis quelques années, nous propose sa généreuse hospitalité dans cette ville aussi déroutante que lumineuse.

Nous nous installons donc dans l’appartement qu’elle partage avec ses deux enfants Nathan et Bérénice et profitons de sa connaissance de cette immense ville surnommée la perle d’orient.

Après 9 mois passés en Amérique du Sud et Centrale, le contraste est grand. La foule, le bruit, la luminosité… et la pollution donnent parfois le vertige. 

Les habitants, eux, semblent happés par le numérique. Que ce soit dans la rue, le métro ou au restaurant, rares sont ceux qui n’ont pas la tête plongée dans leur smartphone. Un monde où la communication orale semble disparaître au profit d’une communication virtuelle. Un monde robotisé qui est loin de nous faire rêver…

Malgré tout cela, Hong-Kong opère en nous une certaine séduction. Aux confluences des traditions chinoises et de la modernité occidentale, les pagodes côtoient les buildings illuminés de marques de luxe, les banquiers marchant d’un pas rapide avec leur attaché case croisent les vendeurs ambulants aux chariots regorgeant de fruits exotiques.

Heureusement que nous n’avons pas à rouler dans cette ville où la plupart des habitants circulent avec un masque afin de les protéger d’une pollution accentuée par la production des usines locales en vue du nouvel an chinois qui approche.

Cette escale Hong-Kongaise sera aussi l’occasion de passer une superbe journée au sein de l’école française que fréquentent Bérénice et Nathan. Esteban et Lalie qui ont pris, au fil des mois de plus en plus d’assurance en public, présentent notre aventure aux élèves et professeurs avant de finir la journée en classe, pendant que les adultes découvrent cet environnement scolaire de l’autre bout du Monde.

Les yeux pleins de lumière, nous prenons un dernier vol asiatique en direction de Chiang Maï, au Nord de la Thaïlande.

Cet article a été publié dans Livre VeLove. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 16. Incroyable Hong-Kong

  1. Raymonde Garcia dit :

    Immense contraste avec ce que vous veniez de vivre ! Une préférence ? question idiote, on ne peut comparer que ce qui est comparable !
    Bonne journée ! Bisous

    J'aime

  2. Nicole Doualla dit :

    Hongkong a bien changé depuis mon voyage en Chine en 1987 sous protectorat anglais c était le passage obligé pour entrer en Chine.Shanghai n était qu’un gros village.Bref vous m avez fait remonter beaucoup de souvenirs Nous etions revenus par le transiberien.MERCI pour ces recits d évasion comme quoi on peut voyager uniquement dans la tête.

    J'aime

  3. alice ferreira dit :

    Tout le monde avait l air bien fatigué ….petite Naia avait commencé sa nuit dans les bras de son papa…. !!!
    Bisous a tous !!

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s