10. Des pauses salutaires

Lors de notre traversée de la Bolivie, nous nous accorderons deux pauses.

Deux expériences qui nous permettront de découvrir d’autres facettes du pays et de laisser aux corps le temps de récupérer.

Arrivés à La Paz, nous déposons notre matériel dans la « casa de ciclistas » située en centre-ville et partons le lendemain pour trois jours dans la jungle bolivienne. Un vol interne nous transporte jusqu’à Rurrenabaque, à la frontière amazonienne avec le Brésil, d’où nous prendrons une barque pour pénétrer au sein d’un environnement diamétralement opposé à celui que côtoyons depuis plusieurs semaines. 

Nous avons perdu près de 3 000 mètres d’altitude et avons troqué la fraîcheur hivernale des hauts plateaux contre une chaleur extrêmement humide.

Ce seront 3 jours de dépaysement total, dans un campement perdu au milieu de la forêt. Une véritable immersion en terre inconnue. Yacira, notre guide, qui a vécu de nombreuses années au milieu des populations indigènes, a une parfaite connaissance du monde animal et végétal. Chaque sortie autour du campement est l’occasion de découvertes. Cet environnement, de prime abord hostile, recèle de multiples trésors gustatifs et sanitaires pour ceux qui ont appris à le connaître. Insectes, plantes médicinales, tout est richesse et nous porte à l’essentiel. Pendant les quelques averses que nous rencontrons, Yacira nous apprend à fabriquer de petits bijoux, colliers et bracelets, à l’aide de ce que nous offre cette nature luxuriante. Les graines deviennent des perles aux couleurs uniques, les lianes, de la ficelle des plus robustes. La technique d’assemblage, faite d’astuce et de patience, se transforme en un cours de découverte privilégié.

Au crépuscule alors que Lalie et Valérie accompagnent Yacira pour une petite promenade autour du camp, cette dernière leur demande subitement de cesser leur progression. A la lueur de la lampe frontale apparaissent deux ogives brillantes, les yeux d’un jaguar ! Moment d’émotion qui invite à la prudence. Cette forêt amazonienne, poumon de la planète, nous subjugue. 

Quelques semaines plus tard, peu avant de franchir la frontière entre la Bolivie et le Pérou, nous nous arrêtons faire du Wwoofing dans une ferme de permaculture. David fait office de pionnier dans ce domaine dans un pays où l’expansion économique ne semble guère laisser de place aux préoccupations écologiques. Il vit avec son épouse et leurs 3 enfants, au fond d’une vallée, dans laquelle il a créé un petit havre de paix. Avant-gardiste il accueille, depuis de nombreuses années, des volontaires qui, en échange de l’hospitalité, mettent en œuvre leurs compétences. 

José, le fils aîné a le même âge qu’Esteban. Nous prenons un grand plaisir à les voir jouer ensemble. Lalie et Esteban accompagneront José à l’école pour partager, le temps d’une journée, la vie d’un écolier bolivien. Ils mesureront le temps nécessaire pour rejoindre l’école, à pied, sur un sentier de montagne par des ponts acrobatiques. Ils découvriront aussi le peu de matériel dont disposent les enseignants et les élèves. 

Durant cette petite semaine nous apprenons beaucoup, tant au niveau technique (travail du blé, montage de palissades en bambous, rafraîchissement de canalisations naturelles…) qu’au niveau de l’écologie humaine et terrestre. Cette immersion au sein d’une famille bolivienne est riche d’enseignements. La recherche d’une vie, la plus saine possible, est au cœur de leurs préoccupations.

Lors de notre dernière soirée partagée autour du four à pizza nous offrons à David quelques outils mais également un présent plus particulier en remerciement de toute la bienveillance que lui et sa famille ont témoigné à notre égard : Valérie a monté un petit film sur “El vergel”, le petit paradis où nous sommes. David souhaite développer sa communication afin d’organiser la première école de permaculture de Bolivie. Ce petit film est donc venu incrémenté sa page FaceBook et grâce à sa foi en l’avenir et sa motivation pour être acteur d’une nécessaire prise de conscience, nous apprendrons quelques mois plus tard qu’il vient de recevoir la certification de l’association internationale de permaculture et que son université verte va pouvoir ainsi passer du rêve à la réalité.

La soirée se termine tard. Les guitares sont de sortie et un florilège de chansons internationales  vient résonner au fond de cette vallée sauvage. Au moment de nous quitter, c’est avec les larmes aux yeux que nous nous serrons dans les bras. L’Amitié n’a pas de frontière, elle est universelle et ne connaît qu’une seule langue, celle du coeur.

Nous repartons comblés de cette expérience, en direction du Pérou. Nous franchissons la frontière sur la rive Est du lac Titicaca, un accès ouvert depuis quelques années seulement et qui nous permettra de passer au cœur de magnifiques paysages.

Retrouvez la video de « El vergel » à Sorata, réalisée par Valérie, ici :

* https://velovefamily.com/2018/08/20/petit-film-souvenir-del-vergel-sorata-bolivia/

Cet article a été publié dans Livre VeLove. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 10. Des pauses salutaires

  1. Nicole Doualla dit :

    Encore des expériences tellement riches en Amitié mais aussi en agriculture.

    J'aime

  2. Raymonde Garcia dit :

    Bonjour, plaisir renouvelé chaque matin !
    Une remarque : » incrémenté » pour « agrémenté » ? ou mot inconnu de moi !
    Bonne journée et à demain. Prenez soin de vous.
    Bisous

    J'aime

    • maya 46 dit :

      Bonjour Raymonde
      Incrémenter cela signifie augmenter de façon régulière c est un terme surtout utilisé en informatique.
      Sylvie l happy-cultrice aussi informaticienne 🤗
      Merci encore la Velovefamily pour ce récit tjs passionnant

      J'aime

  3. alice ferreira dit :

    Le caracol devait etre contente d avoir une serenade pour lui tout seul…!!!! Bisous ..

    J'aime

  4. Mado dit :

    Outre le plaisir de la lecture j’apprécie les cerises sur le gâteau que sont les photos et les vidéos. Déjà vus? Qu’importe, ce sont des moments de dépaysement bienvenus en ces jours d’uniformité répétitive. Merci.

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s