15 Mars : Battambang – Phnom Kdong : 19 km (9 839 km)

C’est un plaisir de reprendre les vélos ce matin… même s’ils sont un peu amochés par le transport d’hier.

Dans la nuit, Igor (une perle !) le gérant de Locapino qui nous a vendu le Pino rouge a répondu à notre message et nous devrions avoir, gracieusement, un nouveau bras du guidon dès notre arrivée à Madrid. Il n’y a plus qu’à espérer que la soudure tienne les 500 km qu’il nous reste à parcourir en Asie…

Battambang, bien que peu connue, est la deuxième ville du Cambodge par sa population. Traverser l’agglomération nous prend pratiquement 10 km avant de se retrouver sur un axe principal qui rejoint la Thaïlande à une centaine de kilomètres de là.

Sur le bord de la route, de nombreuses échoppes proposent du rat au barbecue. Nous passons notre tour et poursuivons jusqu’au bas d’une petite colline au pied de laquelle se trouve un hébergement assez confidentiel proposé par des locaux. Il s’agit d’un hébergement chez l’habitant qui n’est pas encore repéré par « Maps Me » et compagnie mais dont nous avions eu connaissance par nos Amis Florence et Benoît.

Ce lieu est situé au pied d’une grosse colline qui contient trois spécificités touristiques que nous allons découvrir l’après-midi.

La première est la plus difficile à concevoir tant elle confirme que l’Homme est capable des pires atrocités. Appelées les « killing caves », des grottes de plusieurs dizaines de mètres de haut ont été utilisées par les Khmers rouges pour y jeter des milliers d’opposants après d’insoutenables tortures. C’était il y a 40 ans à peine ! Un mémorial rappelle de façon imagée cette horreur à côté de nombreux ossements et cranes fracturés par ces chutes mortelles.

Heureusement, les deux autres lieux sont plus « légers ». Tout en haut de cette colline, des temples ont été construits et sont également le lieu de villégiature de nombreux singes. La vue sur la vallée est splendide et le spectacle de ces petits mammifères est des plus divertissants .

Nous redescendons enfin pour aller assister à une autre merveille de la nature. L’une des grottes abrite des millions de chauve-souris qui, tous les soirs vers 18h00 partent pour une virée nocturne. 10 Millions selon les syndicats, 5 000, selon les forces de l’ordre, et 6,5 Millions, selon les spécialistes. De petits cousins de Batman sortent ainsi chaque soir pour aller débarrasser la nature de quelques millions de moustiques ou autres insectes nocifs pour l’agriculture locale (notamment la riziculture). Pendant plus de 20 minutes, une nuée de chauve-souris, large de plusieurs mètres, s’échappe de la roche. Nous profitons pleinement de ce moment si étonnant avant de rentrer retrouver Saro et sa famille. Ils nous ont préparė un délicieux repas que nous apprécions grandement tout en échangeant longuement avec Saro dans un anglais qu’il manie parfaitement.

Son histoire est également poignante et est en lien avec ce que nous avons vu aujourd’hui. Saro est né il y a 31 ans dans un camp de réfugiés mis en place du côté Thaïlandais par les Nations Unies afin d’accueillir les millions de personnes qui fuyaient le régime de Pol Pot et ses Khmers rouges. Il est resté jusqu’à l’âge de 10 ans dans ce camp avant de venir s’installer avec ses parents et ses 6 frères et soeurs dans le village au sein duquel il nous accueille. Il a pu faire quelques années de collège avant de travailler en tant que chauffeur de tuk-tuk. Il exerce toujours cette activité mais il a ouvert en complément cette petite « maison d’hôtes » toute simple mais où, avec son épouse, ils proposent un accueil des plus chaleureux.

Nous avons passé encore une bien belle journée et sommes heureux de l’avoir partagée avec Didier et Isa. Demain, ils retourneront en scooter à Battambang pendant que nous poursuivrons notre route vers la frontière Thaïlandaise. Nous devrions nous retrouver encore une fois sur la côte afin de partager ensemble quelques jours au goût d’aventure.

Cet article a été publié dans Cambodge. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 15 Mars : Battambang – Phnom Kdong : 19 km (9 839 km)

  1. f.vandermesse dit :

    Vive le SAV de Locapino et la réactivité de son gérant. L’Europe vous attend !

    J'aime

  2. maya 46 dit :

    Ma soirée d hier devant le magnifique film Killing fields rejoint votre visite du jour .film à voir et à revoir histoire de Pran qui guide un journaliste newyorkais pendant ectte terrible periode des khmers rouges. Profitez à fond de ces visites chargées d’histoire. Amitiés. Sylvie

    J'aime

  3. jef46 dit :

    Vous avez trouvé la batcave 🤫 il faut garder le secret. Mais nous sommes bien loin de Gotham 😏. On croise les doigts pour le pino. Bigs Bisous

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Les singes auront égayé votre journée. Les chauve-souris sont impressionnantes et heureusement qu’elles volent haut ! Croisons les doigts pour que la soudure tienne…
    Bisous

    J'aime

  5. Cindy dit :

    Dans cette formidable aventure vous aurez vraiment vu des choses uniques que vous verrez peut-être qu’une fois dans votre vie. Merci encore de nous faire partager ces moments.

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s