16 Février : Paksé – Nongbokyai : 47 km (8 938 km)

Le peloton jaune se prépare. Quelques derniers réglages ou ajustements sur les vélos, le tri des affaires qui ne nous seront pas nécessaires au cours des 5 prochains jours et que nous pouvons donc laisser à Paksé et c’est parti !

Les uns derrières les autres nous filons vers l’axe pricipal qui rejoint le plateau des Bolovens. Avant de partir nous nous arrêtons dans un petit commerce pour faire le plein d’eau fraîche. Nous achetons deux bouteilles d’eau mais très vite Naïa se voit offrir une brique de lait de soja puis un gros paquet de céréales, puis 5 gros paquets… et pour finir un immense parasol pour mettre sur la carriole. Nous avons alors accéléré le départ avant qu’ils ne nous donnent tout ce qu’il y avait dans le magasin !

Timėo, Bastien et Nath sont vite témoins de l’extraordinaire générosité des laotiens.

Les 20 premiers kilomètres en faux-plat montant permettent une belle mise en jambe. Nous nous arrêtons en haut et déjeunons à côté de sympathiques cyclistes, membres d’un club Thailandais, qui s’entrainent sur de superbes vélos de course minimalistes : sans vitesse et surtout… sans freins ! Cela leur permet de travailler leur sens de l’anticipation nous indiquent-ils. Anticipation ou crispation quand on voit l’état de certaines routes et le non respect quasi-systématique de la priorité à droite…

Rares sont les villages sur cette première partie de la boucle du plateau des Bolovens. Nous souhaitons rejoindre les cascades de Tad Lo demain mais elles sont encore à une quarantaine de kilomètres. Nous recherchons donc un lieu où poser nos tentes et rentrons dans l’enceinte d’un temple afin de solliciter l’hospitalité. Les Moines ne sont pas là mais une personne du village qui semble être en charge de ce lieu nous propose de nous installer… où nous voulons !

C’est donc, une nouvelle fois, sous la bienveillance de Bouddha que nous nous installons. Un large espace au coeur d’un batiment ouvert de toutes parts accueille nos 3 tentes et l’ensemble de nos affaires.

Une douche au seau, quelques exercices scolaires et voici les enfants partis jouer avec les nombreux bambins qui sont venus s’amuser dans la cour du temple.

Nous dinerons en cercle sur le sol, sous l’oeil de Bouddha et le regard amusé des villageois.

Cet article a été publié dans Laos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 16 Février : Paksé – Nongbokyai : 47 km (8 938 km)

  1. Françoise Gérard dit :

    Bjr,
    Tjrs de belles photos exotiques.
    Les laotiens semblent les rois de l’équilibre, de tels chargements bien improbables ici…
    Timéo et Bastien ont bien grandi depuis Mai dernier. Je me souviens de Nathalie nous proposant de multiples fils de couleur pour confectionner des trésors à accrocher à vos montures…
    Belle poursuite tous ensemble.
    Bises à tous.

    J'aime

  2. f.vandermesse dit :

    Un parasol pour la carriole ! Ça manquait vraiment à vôtre équipement !
    Bonne route…ombragée.

    J'aime

  3. Raymonde Garcia dit :

    Tout compte fait, vous n’êtes pas si chargés que ça !!! (à voir ce que les cyclistes locaux transportent)
    Je croyais que le parasol était pour Naïa et sa carriole ? Lalie se l’est approprié !
    Bonne route ! Bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s