9 Février : Thangbeng – Paksan : 68 km (8 611 km)

Voulant éviter l’expérience caniculaire d’hier, nous mettons notre réveil à 5h00. Nous sommes prêts à 5h40, oui mais voilà… il fait encore nuit ! Il nous faudra attendre 6h20 afin de décider que le jour est assez levé pour partir en toute sécurité. Nous le saurons pour demain…

L’air est frais et agréable. Les villages se réveillent lorsque le disque solaire d’un rouge flamboyant commence à faire son apparition. Il se découvre à la cime des arbres, nous offrant des lumières enchanteresses qui s’estompent peu à peu.

Des lignes droites et un asphalte disparate mais roulant nous permet de bien avancer. Tout d’un coup, sur le bord de la route, à proximité du Mekong, nous apercevons un camping-car de voyageurs. Nous ralentissons et voyons un homme portant le maillot de l’Argentine sortir de l’habitacle. Comme aimantés ,nous nous dirigeons alors les uns vers les autres. La famille Perez est originaire de Mar del Plata, en Argentine, les deux parents et leurs enfants âgés aujourd’hui de quatre et deux ans et demi sont partis depuis près de deux ans d’Espagne et ont utilisé uniquement leur camping-car. Après avoir traversé l’Europe, ils sont passés par l’Iran, le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh et la Birmanie avant d’arriver en Thaïlande puis au Laos. Ils vont désormais poursuivre leur route vers le Sud pour entrer au Cambodge, revenir en Thaïlande et descendre vers la Malaisie et Singapour où ils vont essayer de trouver un ferry qui les amènera jusqu’en Australie… avant de repartir pour de nouvelles aventures. Ils ont la chaleur des argentins et l’esprit ouvert des voyageurs. Nous restons pratiquement trois 1/4 d’heure à discuter avec eux, retrouvant le plaisir d’échanger en espagnol et s’offrant mutuellement de petis cadeaux. Nous parlons, bien évidemment des bienfaits des voyages pour les enfants et nous rejoignons sur leurs capacités d’adaptation qui semblent être sans limites. En nous quittant, leurs enfants semblent vouloir poursuivre leur voyage à vélo tandis que les nôtres auraient bien fait quelques semaines en camping-car…

Si vous voulez en savoir plus sur cette sympathique famille vous pouvez les retrouver sur FaceBook, Instagram ou YouTube en tapant « loslopezxelmundo » (Les Lopez (leur nom de famille) par le Monde).

La chaleur a refait son apparition et nous essayons d’accélérer afin de rejoindre Paksan, une petite ville située quelques dizaines de kilomètres plus loin, et se mettre au frais pour l’après-midi. Il y a de nombreuses Guesthouses. Nous en trouvons une toute simple mais au prix imbattable (5 € la chambre) et nous y posons avant d’aller déjeuner. Lalie et Esteban enchaînent avec quelques exercices scolaires avant un temps de repos bienvenu.

En soirée nous étudions à nouveau la carte du Laos. Annie et Jean-Pierre nous ont parlé de deux belles boucles à faire à vélo. Mais le Laos c’est grand et nous devons calculer nos dates approximatives dans quelques villes du Sud afin d’accueillir Nathalie, Bastien et Timeo dans un premier temps , puis l’equipe de tournage pour M6 dans un second temps. Les distances parcourues ces prochains jours nous permettront d’affiner les possibilités envisageables…

Cet article a été publié dans Laos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 9 Février : Thangbeng – Paksan : 68 km (8 611 km)

  1. Herve dit :

    Salut la vélove famille,
    J’ai eu vent de votre aventure par un copain de l’ARSEAA de Toulouse, Pierre et depuis je ne rate pas une de vos news! C’est un plaisir de vous lire et de suivre votre aventure qui est vraiment exceptionnelle.
    J’imagine que certains soir, après la route, les devoirs, les discussions avec vos hôtes, le déballage des sacs, le dressage de tente, la popote, la toilette etc., vous devez être complètement rincés, avec une seule envie: dormir pendant des jours entiers, mais quelle aventure fabuleuse! Rencontres, découvertes,
    Vos récits donnent des ailes, en plus c’est très bien écrit, une merveille.
    Merci donc à vous et bonne continuation. Allez hop, on the Road again !

    J'aime

  2. FRANCOISE LAVERNHE dit :

    Je vois qu’ ‘Esteban est d’attaque pour le moment studieux…Toujours de magnifiques spécimens colorés rampants ou autres, de belles perspectives comme ce reflet du soleil sur le Mékong, de belles nouvelles rencontres….A bientôt sur M6, la vélovefamily 🙂

    J'aime

  3. PRUNI Didier dit :

    Beau serpent, apparemment un Bungaru kraits, les Thaïs disent qu’il ne mord jamais mais que s’il te mord tu es mort. J’en ai déjà rencontré sur mon terrain mais jamais de problème, assez peureux

    J'aime

  4. jef46 dit :

    La team qui planche sur les cartes. On oublierait presque que cette aventure n’est pas faite que de rencontres et de photos, il faut aussi bosser la logistique et l’adapter en permanence pour être raccord. 👍 Bigs Bisous

    J'aime

  5. Raymonde Garcia dit :

    Encore de belles rencontres (je ne parle pas des bestioles colorées, mais de la famille Lopez !). Cette famille, bien que se déplaçant plus vite que vous, (j’imagine), est loin d’avoir fini son périple… L’Australie c’est grand ! A combien de temps évaluaient-ils la durée totale de leur voyage ?
    Depuis plusieurs jours, le ciel est bleu à Luzech et malgré des gelées le matin, l’après-midi, c’est le printemps ! C’est bien agréable.
    Bon courage à vous, il en faut pour affronter les grosses chaleurs ! Bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s