7 Février : Vientiane – Makhio : 59 km (8 478 km)

Difficile ce matin de quitter une chaleur familiale dans laquelle nous nous sentons si bien. Van Tong nous fait la surprise de venir partager le petit-déjeuner, un temps que nous savourons tous ensemble avant de remettre les sacoches sur nos vélos et d’embrasser nos hôtes pour leur incroyable accueil. Nous savons que nous aurons certainement l’opportunité de les rencontrer à nouveau en France et les au-revoir sont ainsi plus faciles.

Nous partons par les petites routes qui, très vite, se transforment en chemin de pierres et de terre. Un petit bruit au niveau des roues de la carriole nous invite à faire un petit détour pour passer par le magasin de Willy et resserrer encore un peu les axes.

Nous repartons sur ces mêmes petits chemins qui nous invitent à explorer la campagne environnante, à passer entre quelques troupeaux de chèvres et à redoubler de vigilance lorsque la terre se transforme en piste sablonneuse.

Quelques portions asphaltées nous permettent de doubler, voire tripler, notre moyenne horaire. La vitesse retrouvée a ainsi le bénéfice de nous apporter également un peu d’air car la température ne cesse de grimper avec la fin de la matinée.

La pause méridienne est la bienvenue et nous avalons des litres et des litres d’eau fraiche qui viennent ravir nos gorges asséchées.

Nous retrouvons le Mekong et les magnifiques paysages qu’il propose. Nous croisons Nicole et Christian, deux cyclovoyageurs de Vierzon qui remontent vers Vientiane après une boucle de 4 semaines au Laos. Ils nous donnent de précieux renseignements sur l’état des routes situées en aval et nous rassurent ainsi sur l’itinéraire à venir.

Nous continuons à avancer de village en village et guettons d’éventuels temples ou écoles dans lesquels nous pourrions poser nos tentes. Au coeur d’un village bien animé , traversé par une belle piste, Lalie aperçoit un joli temple un peu en retrait.

Les Moines sont dans la cour et nous allons leur demander si nous pouvons nous installer ici pour la nuit. Comme en Thaïlande, la réponse fuse : « pas de problème, où vous voulez ».

Nous nous installons sous une petite terrasse couverte. Elle surplombe le Mekong et nous offre un panorama incroyable. En face, des boîtes de nuit Thaïlandaises ont déjà les watts qui résonnent dans la vallée.

Les Moines reviennent pour nous apporter de l’eau, puis des biscuits, puis une énorme peluche pour Naïa, une mini statuette et des bracelets porte-bonheur… leur générosité toute naturelle semble sans limites !

Christophe discutera un long moment avec un jeune Moine qui, grâce à une application qui traduit directement le lao en anglais, lui explique de nombreux éléments sur la vie de ces jeunes bouddhistes. « Ya » est Moine depuis deux ans et retournera dans quelques années retrouver son travail de photographe. La plupart des Moines ne le restent que quelques années, souvent à des périodes charnières de leur vie. Durant ces années, ils accomplissent de nombreuses prières, aident la population locale et respectent certaines règles qui régissent leur journée. Un lever à 4h00 (tous les jours !), un temps de prière, l’aumone offerte à leur passage dans les rues du village puis le repas qu’ils n’ont droit de consommer que le matin. Après midi, ils pourront boire mais devront attendre le lendemain matin pour se substanter à nouveau.

Pendant cette belle discussion, Valérie et les enfants font un tour de ce village si accueillant et dynamique. De nombreux habitants viendront passer un bout de la soirée avec nous, la traduction numérique aidant toujours au dialogue.

Nous dînons (discrètement !) et nous régalons, en dessert, d’une savoureuse tablette de chocolat que Jean-Pierre a délicatement déposée dans notre sac de nourriture ce matin.

Les Moines reviendront passer un bon moment avec nous avant que nous  nous couchions. La soirée se terminera par un partage d’adresses FaceBook. Ils sont loin d’être connectés uniquement à Bouddha ces sympathiques Moines !

Cette première journée de vélo sur les petites routes du Laos nous a déjà réservé de bien belles surprises !

Cet article a été publié dans Laos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 7 Février : Vientiane – Makhio : 59 km (8 478 km)

  1. Casa dit :

    La dernière photo est magnifique 😍😍

    J'aime

  2. Anabel dit :

    Magnifique ….Merci Merci….
    De ce pas , je pars vers une belle journée …un peu d’aventure et beaucoup d’humanité…
    Mon programme du jour , crayssac Boissor …☺
    et là aussi chaque jour une aventure humaine,
    Merci encore pour tout, bon vélo aujourd’hui et belle journée.
    des bises toutes fraiches sur le bout du nez des enfants, ici ça pique ce matin !***

    J'aime

  3. Raymonde Garcia dit :

    Les chemins de terre à vélo c’est pas top ! Le dessin de Naïa a le sourire, comme elle… Les nouvelles technologies rattrapent tout le monde, même les moines bouddhistes ! Mais cela a du bon aussi, pour preuve, les souvenirs photographiques que vous leur avez procurés sur leurs téléphones ! J’adore la dernière photo !!!

    J'aime

  4. alice ferreira dit :

    Encore de belles rencontres , des chemins un peu boueux ou il faut pousser …Mais quant on voit tous ces sourires surtout celui de Naia ça fait du bien ….
    Bisous a tous !!

    J'aime

  5. jef46 dit :

    Quel contraste entre quietude des temples et watt des boites de nuit. C’est fou. L’accueil de ce pays a l’air réel, tant mieux pour Velovefamily 🤪

    J'aime

  6. Cindy dit :

    Des moines modernes!! C’est vraiment un très beau pays (comme tous les autres😊)

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s