2 Février : Sangkhom – Nong Khaï : 88 km (8 398 km)

Nous savons qu’une longue étape nous attend et nous nous sommes organisés pour un départ plus matinal qu’à l’accoutumée. Il est 7h00 lorsque nous rejoignons la rue principale de Sangkhom dans laquelle nous assistons à un cérémonial silencieux, celui des moines recevant leur obole en file indienne devant des habitants leur donnant pour aumône du riz, des biscuits ou d’autres mets. Tout se fait dans un silence religieux que seules les mains jointes en signe de remerciements viennent accompagner dans un ballet gracieux.

Nous profitons de cette belle lumière du matin, celle qui se lève sur le Mekong pour l’éclairer de facettes qui changent au fil des secondes. La fraicheur encore relative nous permet d’aborder les quelques difficultés du jour avec ardeur et à 10h00 nous avons déjà parcouru près de 40 km.

Christophe est en difficulté depuis hier avec l’un de ses yeux. Le rougissement s’accompagne de picotements qui virent à la sensation de brulure lorsque la lumière devient trop vive. Il porte généralement des lentilles de contact mais pédalera aujourd’hui avec des lunettes de vue afin d’essayer de limiter le mal. Un dispensaire sur le bord de la route permet de bénéficier de quelques gouttes qui apaisent, au moins temporairement, le globe oculaire délicat. Un peu de repos dans les prochains jours devrait permettre de faciliter la guérison.

Nous nous trouvons en face de Vientiane que nous rejoindrons demain. Avant cela, il nous faut faire un détour de près de 50 km pour rejoindre le pont de l’Amitié Thaïlando-Laotienne situé bien plus en aval avant de remonter vers la capitale du Laos. » L’art topiaire « est très présent dans cette région de la Thaïlande et nous ne rėsistons pas à quelques photos avec une multitude d’animaux végétaux dont de nombreux éléphants.

Après la pause déjeuner, la dernière quinzaine de kilomètres s’effectuera sur de petites routes secondaires qui nous permettent de retrouver cultures (notamment celle du tabac) et habitants occupés à diverses taches maraîchères.

Nous poussons jusqu’à Nong Khaï où se trouve ce fameux pont de l’Amitié que nous franchirons demain. Nous profitons des derniers rayons du soleil pour aller visiter le parc aux Bouddhas de la ville. Des œuvres monumentales dépassant souvent la vingtaine de mètres et qui mêlent Bouddhisme et Indouisme. Elles ont été créées à l’initiative d’un exilé Laotien qui avait construit, auparavant, un lieu similaire près de Vientiane.

Afin d’anticiper notre passage de douane demain et surtout notre première demande de visa (quelle chance encore d’être citoyens français !) nous nous mettons en quête d’un photographe qui pourra nous faire des photos d’identité. Après de nombreuses allées et venues, nous en trouvons finalement un dans une zone commerciale de la ville. Il n’y a plus qu’à espérer qu’elles soient au bon format…

Une dernière nuit en Thaïlande avant de retrouver ce pays bien plus au Sud vers la seconde quinzaine de Mars. En attendant, demain, nous pédalerons vers le Laos…

PS : Nous apprenons ce 6 février la disparition de Guy DEPREUX que Christophe a eu le Bonheur de cotoyer pendant de nombreuses années. Guy est l’un des fondateurs de PyrHando, une formidable Aventure Humaine qui permet, tous les 3 ans, à des centaines de personnes en situation de handicap de traverser (à pied, à vélo ou à cheval) la chaîne des Pyrénées dont il était un grand passionné. Comme l’écrivait Mark Twain : « Il ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait ! ». Guy était un guide de montagne et de Vie pour bien des générations. Il nous avait fait le grand plaisir de venir partager notre fête de départ. Nous adressons d’affectueuses pensées à son épouse, à Claire et à tous ses proches.

Cet article a été publié dans Thaïlande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 2 Février : Sangkhom – Nong Khaï : 88 km (8 398 km)

  1. jef46 dit :

    Pour aller loin il faut ménager sa monture! Christophe prends soin de tes yeux 😎 j’ai encore loupé un truc…nouveaux tee-shirts ? Bigs Bisous

    J'aime

  2. Alain de Cahors dit :

    C’est « art topiaire » Val, rien à voir avec les taupes…
    Beaucoup font cette petite erreur qui me fait toujours sourire, botaniste amoureux que je suis.

    Bonne route !

    J'aime

  3. Alain de Cahors dit :

    Visages de la VéLove Family aussi radieux que les Bouddha derrière vous, tout est dit, rien à ajouter.
    Paix et sérénité.

    J'aime

  4. alice ferreira dit :

    Les cultures sont diverses et variées dans ce pays et vous avez les memes sourires que les boudhas derriére vous…….!!!
    Bisous a tous !

    J'aime

  5. Maminou dit :

    88km wouha vous avez un turbo qui fonctionne bien, même super bien … je suis impressionnée et si j’ai été un peu inquiète aussi, je suis vite rassurée en voyant vos jolis sourires aussi zen que les boudhas autour de vous !

    J'aime

  6. Raymonde Garcia dit :

    Ces éléphants représentatifs de l’art topiaire sont magnifiques ! Bonne chance pour les photos et les visas. Qu’est-ce qui sèche en rectangles bien alignés ?
    Bonne traversée du pont et bienvenue au Laos !
    Bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s