11 Novembre : Piedras de sangre – Chiquimula : 14 km + bus (6 137 km)

Notre histoire d’amitié avec ce petit hameau Guatémaltèque se poursuit ce matin. July et son mari nous invitent chez eux pour partager le petit-déjeuner. Un premier repas pour cyclistes avec sandwichs jambon-omelette !

Nous échangeons quelques présents et des moments d’intimité avec cette jolie famille avant de reprendre la route. Cette dernière ne s’est pas améliorée pendant la nuit et même si la circulation est un peu moins dense, de nombreux camions réfrigérés sillonnent encore la voie. Ceux-ci sont notamment les camions de la marque « Chiquita » qui transportent les bananes (le Guatemala est l’un des plus gros producteurs au monde) jusqu’aux différents ports du pays. Nous sommes depuis hier sur l’un des principaux axes routiers entre le Honduras et le Guatemala et cela se ressent.

La petite piste sur le côté de la voie principale disparaît subitement et nous oblige à rester les yeux rivés dans le rétro. Lorsque deux camions se suivent nous savons que le premier a de grandes chances de nous voir mais qu’en sera-t-il du second ? Nous ne prenons aucun plaisir et sentons que nous mettons les vies de toute la famille en danger. Nous nous arrêtons sur un parking pour nous poser et réfléchir. Impossible de continuer à jouer à la roulette russe jusqu’à Antigua Guatemala situé à plus de 200 km. Nous sortons la carte routière, examinons nos applications GPS (très utiles pour avoir une meilleure idée du dénivelé), discutons avec des locaux et finissons par décider de prendre la prochaine route qui part vers l’Est afin de faire une grande boucle qui passe en dessous de Guatemala City. Seul problème, l’intersection en question est à près de 80 km. Personne n’a vraiment envie de remonter sur les vélos alors nous brandissons nos pouces.

Plusieurs chauffeurs de camions « Chiquita » s’arrêtent mais leurs camions sont souvent pleins ou très froids (ce qui pourrait à la rigueur conserver nos vélos mais susceptibles de nous transformer en hibernatus). Ils nous offrent de l’eau, nous encouragent, nous invitent à poursuivre notre route sur quelques kilomètres.

Nous poursuivons donc mais le danger reste le même et profitons du passage d’un mini-bus un peu plus grand que les autres ,équipé de racks sur le toit pour le solliciter. Dans ces pays il y a rarement des problèmes mais souvent des solutions . En quelques minutes nous démontons tout notre équipage afin de le hisser sur le toit avec l’aide précieuse du chauffeur et de son « ayudante ».

Nous mettrons près de 3 heures pour parcourir la route qui nous mènera jusqu’à Chiquimula d’où part un itinéraire passant par quelques volcans locaux. Plus d’une fois, et notamment à chaque nid de poules nid d’autruches nous regarderons à l’arrière afin de s’assurer que nous n’avons pas semé un vélo ou une sacoche.

C’est jour de marché à Chiquimula, il y a de l’effervescence. Il est déjà 15h30 et nous n’avons rien mangé depuis les précieux sandwichs du matin. Nous posons les vélos dans un petit hôtel et partons traverser le marché pour y acheter quelques fruits aussi bons que mystérieux : une variété de litchis à épine rouge, des noisettes taille XXL, des grenades jaunes…

Nous déjeunons dans un restaurant local avant de revenir à l’hôtel pour une petite séance de travaux scolaires et un peu de repos. Qui dit volcan, dit dénivelé. Demain nous repartirons donc à vélo , sur une route de montagne que nous espérons en meilleur état, tant pour les véhicules à moteur que pour les modestes vélos.

Cet article a été publié dans Guatemala. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 11 Novembre : Piedras de sangre – Chiquimula : 14 km + bus (6 137 km)

  1. FouMagali dit :

    Ne serait ce pas des ramboutans ?

    J'aime

  2. alice ferreira dit :

    HHoo la taille des noisettes …!!! quels sont les fruits que ramasse Lalie !
    Bisous a tous !

    J'aime

  3. jef46 dit :

    Merci Val pour cette photo avec votre hôte qui image mon propos de la veille. Tout est dans le regard. Si ce n’était pour les bananes on voudrait maudire ces camions qui négligent notre équipage. Soyez prudent. Bigs Bisous

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Bonjour à vous cinq. Les belles rencontres se succèdent… Tous ces fruits XXL sont bien appétissants ! une remarque, dont je vous demande de m’excuser, Tripline n’est plus à jour… On peut quand-même vous suivre, mais ce n’est pas pareil.
    Bonne route ! Gros bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s