10 Novembre : Rio Dulce – Piedras de sangre : 54 km (6 123 km)

Nos vélos auront décidemment utilisé bien des modes de locomotion. Ce matin, ils repartent en « lancha » pour rejoindre la terre ferme et poursuivre ainsi leur route.

Encore nous faudra-t-il attendre qu’une grosse averse passe. Il en sera d’ailleurs ainsi toute la matinée, un soleil torride laissant la place à de courtes mais intenses averses. A chaque fois que nous recevons les premières gouttes, un sprint intermédiaire est entamé jusqu’à l’abri le plus proche.

L’accueil des locaux est toujours aussi chaleureux et ces courtes pauses nous permettent souvent d’avoir de belles discussions avec certains d’entre eux. Un peuple pacifique et accueillant mais dont les armes portés à la ceinture par certains et les gardes armés à la sortie de chaque gros commerce montrent un certain climat d’insécurité. A ce jour, nous n’avons pas souffert de celui-ci et, au contraire, nous nous sentons en sécurité au coeur de cette population.

Le plus gros danger du jour viendra des camions. Nous sommes samedi et nous sentons que certains sont bien pressés d’avancer avant l’arrêt forcé dû au repos dominical. Ça roule vite, ça frôle parfois et cela nous oblige à une vigilance permante qui nous épuise rapidement. Nous restons sagement sur la bande roulante située sur le bas côté mais celle-ci, d’une largeur et d’une propreté aléatoire, nous oblige à faire, de temps à autres, quelques incursions sur la voie centrale. Une fois encore, les rétroviseurs auront été de précieux alliés.

Nous nous étions fixés une soixantaine de kilomètres mais au bout de 50 nos corps et nos esprits réclament de s’arrêter. Nous commencons à regarder de potentiels lieux de campement et finissons par apercevoir un petit hameau en contrebas de la route.

On nous invite à aller voir le chef de cette communauté qui, après avoir écouté l’avis des plus jeunes, nous invite à nous installer sur la terrasse couverte de l’une des habitations.

Le montage du campement se fera dans l’effervescence locale, tous les enfants des alentours venant commenter, tester et s’interroger sur notre matériel, ceci avec beaucoup de joie et de respect. Les parents participent à ce chaleureux accueil en discutant avec nous et nous proposant douches et tortillas maisons. Nous passerons une délicieuse soirée en compagnie de July et de sa famille. Le hasard nous a encore guidé vers de bien belles personnes !

Demain, nous allons essayer de profiter de la pause dominicale pour poursuivre notre route et étudier d’autres itinéraires plus tranquilles.

Cet article a été publié dans Guatemala. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 10 Novembre : Rio Dulce – Piedras de sangre : 54 km (6 123 km)

  1. alice ferreira dit :

    Ce sont des fourmis ces petites fleurs jaunes ..??? Naia ce trouve toujours une petite copine a qui donner la main ….!! Bonne continuation ..
    Bisous a tous .

    J'aime

  2. jef46 dit :

    Il me vient une réflexion en lisant ce post, les belles personnes attirent toujours de belles personnes… Bigs Bisous la team Vélovefamily

    Aimé par 2 personnes

  3. tardieu patricia dit :

    Coucou je ne connais pas jef46 mais il a toujours des paroles très opportunes
    Merci pour votre joie de vivre
    Bisous à vous 5

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Belle brochette d’enfants ! Tous ces sourires ne peuvent qu’en attirer d’autres en retour… Bonne continuation la VeLove Family, faîtes nous rêver ! Bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s