23 Septembre : Lucanas – Pampa Galeras : 43 km (4 495 km)

En nous levant ce matin nous savons que la journée va être physiquement intense. Nous savons également qu’il s’agit de notre dernière grosse étape andine.

Nous nous élançons dès 7h30 pour quelques kilomètres de descente avant d’attaquer notre dernier grand col. 28 kilomètres, 1 200 mètres de dénivelé positif avec quelques pentes entre 10 et 20 %… il nous faudra plus de 6h00 de selle (et de siège !) pour en venir à bout.

Entre temps, nous aurons, une nouvelle fois, savouré ces superbes paysages de montagne qui s’offrent à nous. Nous aurons également assisté, totalement impuissants à une catastrophe naturelle. En effet, alors que nous venons de boucler le 10ème kilomètre de cette longue montée, nous apercevons un gros nuage de fumée un peu plus haut. Quelques lacets plus tard, nous constatons que la montagne est en feu. Le vent qui s’est levé porte les flammes vers les sommets alors que les bords de la route ne sont plus qu’un tas de cendres. Dans cette vision apocalyptique nous assistons à une scène surréaliste. Une dame, seule, en bordure immédiate du feu s’évertue à essayer d’éteindre l’incendie avec une couverture mouillée. Le feu s’étend déjà sur plusieurs centaines de m2 et le vent s’intensifie. Devant son désarroi nous essaierons de lui venir en aide en montant des seaux d’eau à l’aide de la carriole. Nous essayons également de discuter avec cette dame afin d’essayer de lui apporter un maigre réconfort. Mais elle nous explique, en pleurs, que l’incendie est sans doute d’origine criminelle, qu’il n’y a pas de pompiers dans cette region du Pérou et qu’elle ne peut se résoudre à regarder le feu emporter sa colline.

Le feu s’étend très rapidement et le vent tournoyant commence à répandre une épaisse fumée. Il est temps de partir afin d’éviter de nous retrouver cernés par les flammes ou incommodés par la fumée. Les hectomètres suivants se feront en pédalage accéléré…

Un petit village était annoncé sur la carte, 8 km avant le col. En fait de village, il ne s’agit que d’une épicerie (fermée !) et d’un poste de péage. Ce dernier possède une salle confortable mise à disposition des voyageurs. Nous nous y installons et faisons les fonds de sacs afin de trouver quelques denrées à partager. Nous mangerons mieux ce soir…

Nous attaquons la dernière partie du col, l’estomac léger et le coeur rempli d’ambiguïté entre la satisfaction d’en avoir bientôt fini avec ces cols Andins et la nostalgie de faire nos derniers tours de roue dans ce massif qui nous aura apporté tant de satisfactions.

Nous passons une dernière fois la barre des 4 200 mètres. Les enfants se mettent alors à chanter « on a fini les cols, mais on n’ a pas fini l’école ! ».

Nous pénétrons dans le parc national de Pampa Galeras qui abrite la plus grande concentration de vigognes au Monde. Et effectivement, dès les premiers kilomètres leur concentration en bord de route est incroyable. Ils nous regardent, impassibles, en train de descendre afin d’atteindre une amplitude relative à l’altitude qui nous permette de rester dans les normes préconisées.

Nous arrivons enfin au centre d’interprétation et au musée du parc. Ce lieu est connu des cyclovoyageurs et figure comme l’un des bons plans transmis lors des multiples rencontres. En effet, des dortoirs sont mis gratuitement à disposition des cyclovoyageurs. De nombreux volontaires travaillent ici et assurent à chaque fois un accueil chaleureux en ce lieu situé de part et d’autre après de nombreux kilomètres de montée.

C’est encore notre cas ce soir. Un bel accueil qui favorise la récupération avant la belle descente qui nous attend demain vers Nazca.

Ce soir, les enfants, heureux de dormir dans ce dortoir reprennent en boucle le refrain de la chanson « frits confits » de Massilia Sound System. Ils ont encore de l’énergie… eux !

Cet article a été publié dans Perou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 23 Septembre : Lucanas – Pampa Galeras : 43 km (4 495 km)

  1. alice ferreira dit :

    Bon alors qui dort en haut et qui dort en bas ??? Reposez vous bien !
    Gros bisous a tous … !!

    J'aime

  2. FouMagali dit :

    Je ne connaissais ce grand hit !

    J'aime

  3. Al1 Cahors dit :

    Beau commentaire et belles images comme toujours.
    N°1: J’adore le regard que vous accorde la vigogne…..
    N°2: On comprend tout, pas besoin de texte.
    N°4: Christophe à fond et les minots derrière qui se marrent….
    N°7 & 8 Désolation (vécu une fois au Portugal où nous avons eut très chaud dans tous les sens du terme et une autre fois en Corse…chaud caliente) Nous avons eut un gros incendie dans le Lot en août avec plus de 150 hectares partis en fumée du côté de Cajarc.
    N°9 euh….c’est le sticker d’Ernesto sur l’aile de la voiture, impensable chez nous. chez moi il est partout, en livres (beaucoup) photos (un assemblage que j’ai fait) plusieurs T-shirt (bien sûr) dans mon cœur et ma vie (je suis un « senior »)
    N°13: Ça me rappelle la colo.
    N°14: Cours Naïa, cours !!!!

    Un grand merci à FouMagali pour sa vidéo de Massilia Sound System

    J'aime

  4. jef46 dit :

    Entre Pierre Perret et Raymond Devos « on a fini les cols, mais on n’a pas fini l’école » 🤪😜 Bonne fin de parcours. Bigs Bisous

    J'aime

  5. Raymonde Garcia dit :

    Je comprends votre nostalgie. C’est ce que je ressens à chaque fois que je quitte un lieu où je sais que j’ai peu de chance de revoir… La montagne en feu, quelle tristesse ! Nazca à l’horizon, rien à brûler là, mais un immense mystère ! Bonne continuation.
    Bisous

    J'aime

  6. tardieu patricia dit :

    Coucou super et triste pour la montagne. Je pense que Esteban fait un clin d’oeil à Achille
    Bisous a vous 5

    J'aime

  7. Maminou dit :

    Tristes cette femme qui se bat avec rien contre ce feu ! Magnifique ces vigognes, cette vie autour de vous ! Fantastique les rires et les expressions des enfants qui chantent hé hé … Big bisous !!

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s