16 Septembre : Molino Pampa – Chalhuanca : 31 km (4 235 km)

Nous nous réveillons dans notre petite hutte avec l’activité du voisinage qui se met en route. Nous participons ainsi à la préparation du fameux chicharron au feu de bois.

Encore une famille bien sympathique qui nous a ouvert ses portes et permis de regagner un peu d’énergie. Nous embrassons Doña Flora et sa famille et partons poursuivre notre longue remontée de la vallée. Quelques problèmes de freins (ça monte mais si en plus ça freine tout seul, ça va finir par être compliqué !) et des portions de routes qui se sont écroulées (pas toujours très rassurant !) nous obligeant à emprunter des déviations parfois chaotiques, ralentissent notre progression déjà lente.

L’objectif de rejoindre Chalhuanca à la mi-journée et de pouvoir ainsi bénéficier d’une après-midi plus tranquille motive les troupes et vers 13h00 le panneau de cette petite ville est enfin en vue.

Nous déjeunons sur la place avant de chercher un hébergement qui nous offrira de bons lits et une douche presque chaude.

Nous profitons de tout ce « luxe » car nous savons qu’il nous reste 4 belles étapes de montagne avant de descendre enfin vers Puquio. Il nous restera alors 1 200 mètres de dénivelé à « avaler » avant d’entamer la longue descente vers Nazca.

En fin d’après-midi deux cyclovoyageurs s’installent dans le même hôtel que nous. Denis et Pascale sont Alsaciens et sont partis des Etats-Unis, il y a 7 mois, dans le but de rejoindre… Ushuaïa ! Nos routes se croisent donc dans ces montagnes péruviennes au sein desquelles nous partageons le repas en échangeant impressions et bons plans sur ces mois de voyages. Encore une bien sympathique rencontre.

Cet article a été publié dans Perou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 16 Septembre : Molino Pampa – Chalhuanca : 31 km (4 235 km)

  1. alice ferreira dit :

    Ils ont l’air de bien dormir , mais papa veille !!!! Bisous a tous !!

    J'aime

  2. jef46 dit :

    Peu courant Christophe dans son duvet! J’aime beaucoup la symbolique dans la photo ravitaillement essence: une si grosse pompe à essence pour si peu de carburant qui pourtant fait vivre la team Vélovefamily si longtemps… presque un message… Bigs Bisous

    J'aime

  3. Raymonde Garcia dit :

    Décidément les cyclo-voyageurs français ont décidé de parcourir le continent américain du nord au sud (sauf vous !)
    Constatation, les cheveux de Naïa poussent !
    Bisous

    J'aime

  4. Bernard MUR dit :

    Il y a beaucoup d’humanité dans toutes vos rencontres. Les peuples que vous rencontrez sont ouverts. Belle leçon face au monde individualiste dans lequel nous vivons de plus en plus. S’intéresser à l’autre apprendre de lui. Vous vivez là une vraiment belle aventure qui vous marquera à vie vous et les enfants. Merci de nous la faire partager. Amicalement. Bernard de Tarbes et passionné d,’aventures à vélo.

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s