14 Septembre : Abancay – Yacca : 40 km (4 146 km)

Choisir des hôtels bon marché, en centre ville, est parfois risqué. Ce matin, nous en faisons encore l’amer constat. Entre l’amoureux éconduit qui frappe à la porte de son espérée jusqu’à en faire trembler tout l’édifice et le couple très alcoolisé qui, à 3 heures du matin, s’invective dans le patio jouant la caisse de résonance, nous sommes servis !

Le départ d’Abancay se fait donc d’un oeil ! Une belle descente nous offre de l’air… et une chaleur à laquelle nous ne sommes plus habitués. Depuis bien longtemps, nous ne sommes pas descendus sous les 2 000 mètres d’altitude . Même si nous savons qu’une longue remontée nous attend, nous profitons de ces températures quasi-estivales.

Nous longeons une rivière qui s’écoule au fond d’un large canyon. C’est magnifique.  La circulation  modérée ainsi qu’une large bande roulante sur le bord de la chaussée permettent de jouir de ces paysages, en toute tranquillité.

Nous remontons doucement. Ce ne sont que les prémices de ce qui nous attend pour les prochains jours. Plus de 150 kilomètres de montée qui nous ramèneront peu à peu sur de hauts plateaux.

Nous décidons donc de gérer nos forces et d’avancer très progressivement sur cet itinéraire qui s’annonce éprouvant. En début d’apres-midi nous arrivons au camping de Yacca. Une belle plaine arborée et un accueil très chaleureux de la propriétaire des lieux  confirment l’intérêt de finir notre journée dans cet espace qui abrite de nombreux arbres fruitiers bien exotiques pour nous. Des mangues, des bananes, des papayes et bien d’autres douceurs poussent ici, appelant à la vigilance ceux qui souhaitent se reposer à l’ombre des arbres mais délivrant des odeurs bien agréables.

Lalie et Esteban feront  une séance scolaire quelque peu exotique (mais très studieuse !) avant de jouer dans ce bel espace où, tout d’un coup, arrivent des mini-bus chargés d’adolescents qui viennent s’installer pour un camp printanier…

La grosse nuit de récupèration se trouve compromise en quelques secondes…

Qu’à cela ne tienne, nous passerons le reste de la journée avec ces jeunes. Dans une ambiance proche du scoutisme, de l’aumonerie ou encore de l’odyssée de l’Espoir, les animateurs enchainent les jeux visant à créer du lien entre tous les participants. Naïa devient vite la mascotte tandis que Lalie et Esteban participent aux danses et jeux d’intégration, ce qui laisse du temps aux parents pour essayer de réparer le matériel défectueux et préparer le repas.

La veillée qui suivra, à quelques mètres de la tente, et surtout « l’after » nous rappeleront quelques souvenirs des merveilleux moments que nous avons eu la chance de vivre durant notre adolescence. Nous attendrons donc encore un peu pour des nuits plus reposantes…

Cet article a été publié dans Perou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 14 Septembre : Abancay – Yacca : 40 km (4 146 km)

  1. jef46 dit :

    Des rebondissements, des rencontres, des plans B, la team force en toi tu trouveras, ton maître jedi Pedro t’enseignera.🤪 Big Bisous

    J'aime

  2. tardieu patricia dit :

    Coucou Je vois que Naïa a trouvé un poupon adorable qu’elle leçon de vie. Prenez soin de vous
    Bisous

    J'aime

  3. alice ferreira dit :

    Malgré le manque de sommeil , les sourires sont radieux et ça fait plaisir a voir…. !!!!
    bonne continuation ….
    Bisous a tous !!!

    J'aime

  4. f.vandermesse dit :

    Souvenirs…souvenirs de notre adolescence !!!

    J'aime

  5. lesrouxleurs dit :

    Que de magnifiques moments passés en famille, entre rencontres d’un jour !

    J'aime

  6. SOUQUES dit :

    suis avec Françoise pou vous rejoindre dans la partie « commentaires »

    J'aime

  7. SOUQUES dit :

    Opération réussie; A bientôt.

    J'aime

  8. SOUQUES dit :

    Je vais être prévenue de la parution de nouveaux articles;.

    J'aime

  9. Raymonde Garcia dit :

    A Yaca , ya qu’à … encore de belles rencontres et de nouvelles expériences pour les enfants et un retour vers l’adolescence pour les parents. J’espère qu’il y a eu un couvre feu pour vous permettre un sommeil réparateur ! Bonne continuation.
    Bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s