27 Août : Ayaviri – Santa Rosa : 44 km (3 675 km)

Nous ne sommes plus qu’à 250 km de Cusco au départ ce matin. 5 à 6 jours de vélo et nous devrions rejoindre notre prochaine grande étape. Entre temps, nous devrions passer un col demain qui nous fera quitter l’altiplano et redescendre un peu en altitude, sur la route du Machu-Pichu.

En attendant, c’est un faux plat montant qui nous attend. Un orage se prépare au loin et le vent devient tourbillonnant  et instable. Nous accélerons lorsque nous le sentons de dos pendant quelques centaines de mètres, puis prenons notre mal en patience lorsqu’il nous caresse la face.

Pour égayer quelques longues lignes droites, nous faisons successivement la course contre un train (nous perdons ! malgré ses encouragements auditifs !) puis contre la pluie (et là, nous gagnons ! touchés uniquement par quelques gouttes).

Avec toutes ces accélérations, nous arrivons vers 13h00 à Santa Rosa où l’ambiance grimpe puisque nous nous trouvons au coeur de la fête annuelle.

En arrivant vers le centre nous croisons… 4 nouveaux cyclo-voyageurs : un couple d’allemands et un couple d’australiens. Ils sont partis de Quito pour rejoindre… Ushuaïa !

Nous discutons un long moment avec ces deux couples bien sympathiques. Amis anglophones, vous pouvez les suivre sur : http://www.leavewithoutpay.com .

Le journal du jour de notre rencontre : https://leavewithoutpay.com/2018/08/27/the-last-pass-maybe-sicuani-to-ayaviri-108k-19492k-3300ft/

Nous cherchons un endroit pour poser les vélos dans une petite auberge , puis allons déjeuner sur la place animée avant qu’un orage ne s’abatte sur cette petite ville et invite chacun à trouver un abri.

Demain, 30 km de montée nous attendent pour quitter l’altiplano. Nous prendrons alors la route de Cusco avant d’attaquer la partie qui s’annonce, sans doute, la plus physique du voyage entre Cusco et le Pacifique.

Cet article a été publié dans Perou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 27 Août : Ayaviri – Santa Rosa : 44 km (3 675 km)

  1. Gaelle dit :

    C’est quand même dingue, un village/ville sur trois fait la fête quand vous arrivez!!! 😀

    J'aime

  2. alice ferreira dit :

    HHHeeuuu , si je comprends bien , vous faites toutes les fetes a l autre bout du monde …!!!
    Bisous a tous !!

    J'aime

  3. jef46 dit :

    Encore des rencontres, quel sacré réseau ces cyclos voyageurs! Je suis ok avec les posts précédents…. ces coïncidences répétées entre vos choix d’étapes et le calendrier des fêtes locales commencent à rendre notre curiosité soupconneuse. Watson une enquête nous attend.🤪

    J'aime

  4. jef46 dit :

    Oups… Bigs Bisous

    J'aime

  5. Maminou dit :

    Géniales ces rencontres … sacré réseau, bel humeur, bonne ambiance, sourires, entre aide, … vous allez plus vouloir revenir :o(( … y a les mêmes à la maison !! Big bisous :o))

    J'aime

  6. Raymonde Garcia dit :

    Conclusion : l’Amérique du sud est peuplée de Sud-Américains (qui font tout le temps la fête!) et de cyclo-voyageurs (qui vont plutôt – à par vous – du Nord au Sud) ! Du coup, question : pourquoi dans ce sens là ? Climat ? par rapport à la suite de votre périple ? (Ushuaïa, c’est pas mal pour finir, je vous assure ! j’ai adoré « El fin del Mundo » !)
    Merci encore et encore pour tous ces partages. Gros bisous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s