18 Août : Puerto Acosta – Conima : 34 km (3 401 km)

Après une dernière nuit Bolivienne, nous nous lançons à l’assaut du col qui doit nous mener au Pérou. 7 km de montée sur un chemin caillouteux et bien pentu, surtout sur les 4 premiers kilomètres. Finalement, cet itinéraire que nous redoutions se transforme en plaisir tant le paysage est magnifique. Nous retrouvons enfin la montagne après de nombreuses semaines sur l’altiplano. Le soleil est, lui aussi, de la partie, ce qui nous permet de faire une grande partie de l’ascension en t-shirts.

C’est surtout nos bras et nos dos qui travaillent, poussant tout notre équipage vers le sommet. Les enfants partent, main dans la main pour une petite randonnée tandis que les parents font le « yo-yo » montant ensemble un vélo sur quelques centaines de mètres avant de redescendre pour aller chercher l’autre.

Il est midi lorsque nous parvenons à avoir le col en vue. C’est à ce moment là que nous croisons un autre cyclovoyageur. Andy est Allemand. Il est parti de Quito, en Équateur, il y a 80 jours et a pour objectif de rallier Ushuaïa d’ici la fin de l’année. Nous échangeons quelques bons plans et conseils avant d’achever la dernière côte.

Quelques centaines de mètres plus loin, une grande borne matérialise la frontière. Les enfants s’amusent à mettre un pied de chaque côté ou à discuter de chaque côté de la frontière avec un décalage horaire puisque nous gagnons encore une heure en passant au Pérou. Le décalage horaire avec la France s’accroit en revanche et passe désormais à 7h00.

Nous descendons quelques kilomètres pour atteindre Tilali, village frontière dans lequel nous devons effectuer les formalités d’entrée dans le pays. Cet accès est tout récent et le poste n’est pas encore informatisé. De nombreux formulaires papiers sont donc à remplir, avant d’obtenir les fameux tampons d’entrée.

En discutant avec les douaniers nous apprenons que la gérante du seul bureau de change du village… est partie en vacances ! Nous n’avions pas prévu le coup et nous nous retrouvons sans un centime de monnaie locale. Le prochain bureau de change est à Juliaca, à plus de 150 km du lieu où nous nous trouvons. Heureusement l’un des petits restaurants de la place accepte que nous puissions régler l’addition en Bolivianos. Puis c’est l’un des clients de ce restaurant qui nous proposera de changer quelques Bolivianos en Sols. Nous avons donc 100 Sols, soit 25 Euros pour les 3 prochains jours. Beau challenge !

Nous poursuivons notre route qui longe le rivage du lac Titicaca. Le parcours est à nouveau magnifique, passant dans de vertes forêts et traversant de multiples villages.

Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas bivouaqué . Ces rives du lac Titicaca présentent de superbes lieux pour poser la tente. Nous tentons donc le coup et verrons bien si notre équipement nous permet de résister au froid. Avec le décalage horaire, il fait déjà nuit noire à 18h00. Nous dînons sous l’abside de la tente, ressortons pour admirer le ciel magnifiquement étoilé puis allons rejoindre nos duvets alors qu’un vent de plus en plus fort vient fouetter notre modeste abri.

Cet article a été publié dans Bolivie, Perou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 18 Août : Puerto Acosta – Conima : 34 km (3 401 km)

  1. alice ferreira dit :

    Woohaoouuu , les photos sont magnifiques ….!!!! Naia toujours au top….
    Bisous a tous !!

    J'aime

  2. Maminou dit :

    Aie c’est vrai 100 Sols pour 3 jours c’est peu …et la montée dans les cailloux pas simple non plus … et vous voir en haut si souriant, on se dit que rien n’est impossible à qui le veut, si on a la santé ! Par contre effectivement plein les yeux … les couleurs, ce bleu du lac et du ciel … le décors … ça ça doit être une sacrée « drogue » …Plein de bisous !

    Aimé par 1 personne

  3. Galleyrand dit :

    Je me régale de suivre vos aventures. ..merci pour les beaux paysages que vous nous offrez… Très bonne continuation à vous tous…
    Ce soir c’est concert de Flagrants Délires vous avez tout leur encouragement et la bise de Julien. ..

    J'aime

  4. Caudrillier Joël et Marie dit :

    Buenos dias Alegres Pajarillos,
    Si esto no es el Perù, digan que es lo que es !!!!
    Hoy 26 de agosto, deseamos un feliz cumple al Alegre Pajarillo Estéban con un fuerte abrazo y un million de besos.
    Besos a todos, Alegres Pajarillos por unos cuantos dias peruanos.

    J'aime

  5. jef46 dit :

    7h de décalage ça commence à faire peu, mais grâce à votre maîtrise de la com nous avons l’impression de vous avoir tout prêts de nous. On ne doute pas que vous avez dû trouver la solution bancaire la plus adaptée face aux congés de l’institution bancaire locale 😜. Bigs Bisous

    J'aime

  6. Raymonde Garcia dit :

    Que ces photos sont belles ! que ce bleu du ciel et du lac Titicaca est beau et Naïa toujours aussi resplendissante ! Joyeux anniversaire Estéban ! Muchos Besos

    J'aime

  7. Mumu dit :

    Bonne anniversaire Esteban….que du bonheur pour la suite de ton voyage.
    des milliers de bisous pour toi, et bien sure, bisous de cheveux!

    J'aime

  8. Maminou dit :

    2ème message spécial anniversaire d’Este … on pense TRES fort à toi aujourd’hui et … on va chanter TRES fort 8 fois dans la journée  » joyeux anniversaire Esteban » même si il y a du monde autour de nous ok ? Heu on va s’arranger pour que ça n’arrive pas trop :o) on l’a déjà fait 2 fois ! Gros bisous fous fous …

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s