16 Août : Ancoraimes – Escoma : 44 km (3 339 km)

La récupération fut bonne et nous sommes d’attaque pour la belle côte dont nous avons préféré différer la montée hier. Nous déjeunons sur l’herbe, au soleil, avant de nous confronter aux premiers pourcentages.

La côte est difficile et nous oblige plusieurs fois à poser pied à terre. Malgré nos semaines en altitude, le souffle reste court. Il est vrai que nous dépassons une nouvelle fois les 4200 mètres et que, quelle que soit l’altitude, la charge reste importante.

Une fois arrivés en haut, une belle surprise nous attend : une magnifique vue sur le lac Titicaca, d’un bleu azur et d’une étendue masquant tout horizon, c’est une véritable mer intérieure que nous contemplons.

Nous plongeons ensuite pour retrouver ses rives et déjeunons à Puerto Carabuco. La tentation est grande et nous ne résistons pas à parcourir quelques centaines de mètres supplémentaires pour atteindre une petite plage. Nous nous retrouvons rapidement les pieds dans l’eau (pas si froide, étonnamment). Nous profitons de ce doux moment au soleil avant de reprendre la route qui ne tarde pas à s’élever à nouveau. Un gros nuage noir vient briser le soleil et nous gratifiera d’un petit orage de grêle.

A notre arrivée la place d’Escoma est animée. Le collège du village fête son anniversaire et les élèves font le tour de la place, en dansant, accompagnés par la fanfare locale. Nos démarches auprès de l’école et de la paroisse étant vaines, ce soir, c’est finalement l’un des épiciers du village qui proposera de nous héberger.

Il nous reste une petite trentaine de kilomètres avant d’atteindre la frontière Péruvienne. Une dernière journée en Bolivie nous attend donc demain, avant de découvrir un nouveau pays…

Cet article a été publié dans Bolivie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour 16 Août : Ancoraimes – Escoma : 44 km (3 339 km)

  1. jef46 dit :

    Encore du plaisir pour les yeux ! Encore un pays de plus ! Le sourire de Naïa témoigne de votre zenitude 😜 Bigs Bisous

    J'aime

  2. Anne-Laure dit :

    Joyeux anniversaire à Lalie ! Nous nous souvenons des premières années fêtées à Boissor. Bisous

    J'aime

  3. f.vandermesse dit :

    Avec le décalage de 7 jours, entre votre narration et sa publication, nous avons une semaine de retard sur votre pérégrination.
    Vous voilà donc, sillonnant le Pérou, pays que nous découvrirons avec grand intérêt.
    Bonne traversée…

    J'aime

  4. alice ferreira dit :

    Que du bleu sur ces belles photos ..Meme les grosses chenilles a coté de Valerie sont bleues …..!!!! Lalie Estéban , il est l heure de se lever !!

    Bisous a tous !!

    J'aime

  5. Maminou dit :

    Encore un joyeux anniversaire Lalie que je sais que tu as passé au bord du lac bien entourée … On a eu une énorme pensée pour toi aujourd’hui … je pense que tu t’en souviendras de ces 10 ans hé hé Tous les cadeaux de la vie t’entourent, ainsi que toute notre énorme affection ! Plein de bisous

    J'aime

  6. Mumu dit :

    joyeux anniversaire ma Lalilounette, que de belles aventures pour tes dix ans…mille bisous!

    J'aime

  7. FRANCOISE LAVERNHE dit :

    Je ne te connais pas Lalie mais j ai grand plaisir a te souhaiter un très bon anniversaire!
    Rares seront les camarades de jeu qui à ton age pourront se vanter de l’avoir fêté les pieds dans le lac Titicaca….

    J'aime

  8. f.vandermesse dit :

    Quelques chiffres sur le lac Titicaca.
    Longueur 190 km. Largeur 80 km.
    893 milliards de m3 d’eau.
    Longueur totale des rives 1125 km

    Aimé par 1 personne

  9. Raymonde Garcia dit :

    Les voeux d’anniversaire pour Lalie sont un peu tardifs, mais c’est l’intention qui compte ! Alors, heureux anniversaire Lalie ! 10 ans au bord du lac Titicaca, la chance ! Peut-être irez-vous voir les Uros sur leurs iles ? Clichés pour touristes certes, mais sur certaines, ils y vivent toujours avec le minimum. et il n’empêche que les enfants prennent toujours leurs pirogues pour rejoindre leur école située sur une autre ile ! (il y en a + de 40 !). Il faut y mettre les pieds pour sentir l’effet « mouvant » et déstabilisant au sens propre. De plus, si vous y dansez, comme nous, parce que c’est la fête, alors vous en ressentirez les effets… Notre séjour à Capachica (3 jours) reste un de mes plus beaux souvenirs.
    Bonne découverte les amis !

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s