25 Juillet : Machacamarca – Oruro : 40 km (3 064 km)

Ce matin nous avons eu droit… à un réveil en fanfare !

Heureusement, on nous avait prévenus hier et cela correspondait de plus à notre heure de lever. Chaque matin de 7h00 à 9h00 dans la grande cour du « College Mexico » de Machacamarca, il y a répétition de la fanfare de l’école. Cuivres, tambours et instruments à vent résonnent donc pour un réveil en musique. C’est bien plus agréable que les klaxons !

Arminda vient partager le petit déjeuner dans notre salle de classe. Après avoir salué élèves, enseignants et direction nous la suivons chez elle où elle offrira quelques douceurs aux enfants. Encore une belle rencontre !

Lorsque nous rencontrons des personnes comme Arminda, nous laissons une petite carte de visite avec nos prénoms, notre nom, nos coordonnées électroniques et téléphoniques ainsi que l’adresse du blog. Nous ajoutons  que nous aurions grand plaisir à les accueillir en France, à notre retour. Malheureusement nous sommes conscients que, pour beaucoup, cela s’avérera impossible. Outre le prix du billet d’avion, les Boliviens doivent disposer d’une adresse d’invitation et justifier qu’ils ont assez d’argent pour toute la durée de leur séjour (souvent plusieurs milliers d’euros, ce qui rend le voyage encore plus compromis ). Disposer d’un passeport européen n’impose pas toutes ces contraintes, nous en sommes la preuve. Dure réalité de l’inégalité sociale qui touche les habitants de notre planète. Soyons chaque jour conscient de la chance que nous avons eue de naître en France…

Le trafic est intense à l’approche d’Oruro. Bus et camions nous doublent par dizaines, parfois de très près. Nous avons alors un oeil qui regarde la route et un autre le rétroviseur (drôle de gymnastique oculaire) afin d’anticiper le passage des chauffards qui ont peu d’empathie pour les cyclistes.

Nous préférons de loin les centre-villes, une fois que les camions en sont interdits. Celui d’Oruro grouille de vie dans cette ville de plus de 200 000 habitants. Le contraste avec les vastes plaines désertiques que nous avons traversées est saisissant. Nous observons tout ce qui nous entoure avec une curiosité infantile. Sur l’une des artères principales nous nous retrouvons derrière les festivités d’un mariage célébré… en fanfare !

La nouvelle gare routière est un peu excentrée. Nous traversons donc toute la ville afin de nous renseigner sur le trajet que nous souhaitons faire, demain en bus, jusqu’à La Paz (le trafic du jour a fini de nous convaincre de ne pas prendre le risque d’y aller à vélo). Nous posons nos affaires dans un hôtel tout proche puis prenons un « collectivo » (mini-bus comportant parfois deux fois plus de passagers que de sièges…) pour nous rendre en centre ville.

Nous déjeunons, prenons le téléphérique pour surplomber la ville, arpentons les allées d’un immense marché et marchons longuement dans les rues commerçantes.

En rentrant, nous tomberons sur plusieurs… fanfares qui animent différents quartiers de la ville.

Ce matin, au réveil, un message de Didier informait Christophe du décès de Françoise, une de leurs anciennes collègues de travail et amie. P…. de cancer. Après Monique, il y a tout juste un an, voici encore une belle personne emportée bien trop jeune. Cela ne peut que nous confirmer qu’il faut profiter chaque jour de ce que nous offre la vie.

Cet article a été publié dans Bolivie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 25 Juillet : Machacamarca – Oruro : 40 km (3 064 km)

  1. Michel BON dit :

    Disposer d’un passeport européen ne suffit malheureusement pas à la grande majorité de nos compatriotes quI, par manque de moyens ne peuvent pas s’offrir un voyage comme le vôtre.
    Il faut aussi être conscient de cette réalité.
    En attendant continuez à prendre du plaisir dans cette magnifique expédition.

    J'aime

  2. f.vandermesse dit :

    Lever en fanfare…. Après midi en fanfare…. Soirée?… en fanfare ?

    J'aime

  3. jef46 dit :

    Un désert de maison qui contraste avec le désert de sel! Si les facilités européennes n’ont pas d’équivalent dans les pays que vous traversez, les abrutis du volant ont su se répandre aux 4 coins du globe 😦
    Ce post du 25 que je lis ce 31 accentue la distance qui sépare nos héros de notre con fort à la française.
    Bigs bisous

    J'aime

  4. maya 46 dit :

    Hello la Velovefamily
    Depuis déjà 3000kms vos posts sont magnifiques mais la dernière photo de vous dominant Oruro est magique, et montre votre union au dessus de cet aglomerat d’habitations. Amitiés. Sylvie

    J'aime

  5. Maminou dit :

    C’est vrai cette dernière photo semble irréelle … toute votre petite famille qui baigne dans un halo de lumière et tout en bas la ville minuscule … c’est vous les « grands » Bonne idée de tout mettre en œuvre pour éviter les chauffards ! Bisous bisous

    J'aime

  6. Raymonde Garcia dit :

    C’est vrai, il faut garder à l’esprit que nous avons de la chance nous les français (même si nous nous plaignons tout le temps !) d’être nés dans ce pays. La dernière photo m’en rappelle d’autres, que vous ferez certainement, depuis La Paz (El Alto)… Continuez à PROFITER !
    Bisous

    J'aime

  7. Anabel dit :

    Oui on le sait a nos dépend que la vie sur terre n’est pas éternelle et des fois bien trop courte…
    Vivons le plus proche de la réalité, ici et maintenant .
    votre voyage en famille tout les 5 , collés serrés dans vos efforts, vos joies , vos difficultées, vous mangez les kilometres ét les rencontres , les découvertes sur les chemins du monde …
    Quelle belle aventure et quelle belle tranche de vie .
    Encore merci pour ce partage et bon pédalage
    Et viva la Team de l’effort et du sourire

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s