17 Juillet : Quelque part dans le Salar – île d’Inkahuasi : 66 km ( 2 811)

Le réveil au sein du grand hall de l’hôtel de sel se fait tout en douceur. Les « Chamavelo » nous font le plaisir de nous accompagner sur quelques kilomètres. Avec nos compagnons Espagnols, nous formons un beau peloton que Nacho immortalisera avec son drône.

Nous souhaitons une belle fin de voyage à la famille Chamussy avec laquelle nous avons passé une délicieuse soirée puis repartons dans une composition hispano-française allégée.

Il n’y a pratiquement pas de vent, un beau ciel bleu et un paysage immaculé de blanc. C’est grandiose !

Nous naviguons à vue sur cette immense étendue. Nous avons vraiment l’impression d’être sur de la glace… sauf que ça ne glisse pas.

La surface des pistes que nous empruntons est très variable. Le plus souvent ce sont des dalles hexagonales qui nous attendent. L’allure se réduit alors et les fessiers dégustent. Nous avançons lentement mais nos longues discussions avec nos amis Espagnols nous permettent de ne pas rester bloqués sur l’horizon.

Nous déjeunons rapidement sous un abri de fortune , composé d’une bâche entre deux vélos. Car même si le fond de l’air est frais, la réverbération du soleil sur le sol est intense et la plus grande partie de nos corps reste couverte afin de les protéger.

L’horizon est tellement dégagé que nous apercevons l’île d’Inkahuasi, monticule parsemé de cactus situé au sein du salar, à plus de 35 kilomètres. Il sera désormais notre cap. Mais la route est longue. Lalie et Christophe ont du mal à tracter la carriole à plus de 8 km/h dans cet univers parfois sablonneux.

Le soleil commence à décliner, il nous reste encore une dizaine de kilomètres à parcourir. Un choix est à faire, planter les tentes ici et s’enfoncer rapidement dans nos duvets ou tenter de rallier l’île. Nous avons tous envie de passer encore une bonne soirée tous ensemble et optons pour la seconde solution. Les flèches espagnoles avancent et nous poursuivons à notre rythme. Nous nous délectons du crépuscule et de sa lumière infinie avant que la nuit vienne nous rappeler qu’un froid glacial va bientôt recouvrir le salar. Nous prenons le temps de bien nous couvrir mais notre progression est lente. Les enfants commencent à avoir froid. Nous ne sommes plus qu’à 5 km. 3/4 d’heure de vélo tout de même ! Tout à coup, dans la nuit noire, deux phares se rapprochent à bonne allure. Les gardiens de l’île, informés de notre arrivée tardive  ont spontanément décidé de venir à notre rencontre afin de nous proposer leur aide.

Les enfants ne se font pas prier et montent dans le 4×4 avec les deux gros bagages arrière. Nous poursuivons notre route à une allure deux fois plus rapide, sous un ciel parsemé d’innombrables étoiles.

A l’arrivée, nous retrouvons nos chérubins en pleine forme chahutant avec leurs animateurs espagnols au sein d’un petit musée dans lequel ils ont trouvé refuge . Un bon plat de pâtes nous attend après cette journée magnifique et intense sur le Salar.

Il nous reste une quarantaine de kilomètres pour atteindre l’autre rive. Nous comptons bien les déguster… avec modération !

Cet article a été publié dans Bolivie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour 17 Juillet : Quelque part dans le Salar – île d’Inkahuasi : 66 km ( 2 811)

  1. tardieu patricia dit :

    Merci
    Vous avez des étoiles plein les yeux mais nous aussi
    Bisous

    J'aime

  2. f.vandermesse dit :

    Photos sublimes. MERCI.

    J'aime

  3. Dossena gérard et Nicole dit :

    J’avais vu des reportages sur le salar mais je ne pensais pas que c’était aussi immense.Merci pour ces belles photos.

    J'aime

  4. titi dit :

    TROP TROP BEAU

    J'aime

  5. Raymonde Garcia dit :

    Les commentaires sont brefs, comme les autres, je n’ai pas de mots… Entre le blanc du Salar et le bleu du ciel, c’est somptueux ! Tous ces liens que vous tissez à chaque tour de roue sont magiques et vont vous laisser un carnet d’adresses bien rempli ! Continuez à PROFITER et merci de partager avec nous cette belle aventure.

    J'aime

  6. ketfau dit :

    Incroyable endroit ! Ca a l’air génial, je vous souhaite de continuer à vous faire plaisir comme ça.

    J'aime

  7. les FAB 5 ont encore frappé !!! Superbravo , c’est génial !!

    J'aime

  8. garcia gisèle et martial dit :

    bonjour à vous cinq, vous illuminez de bonheur et c’est pour nous tous un bel exemple d’une si belle famille qui est la vôtre et qui allie si bien le courage, la détermination, l’amour des autres.
    Je vous transmets les félicitations et les encouragements de tous les lecteurs lotois du petit journal qui suivent semaine après semaine votre aventure et qui me remercient en retour . Merci à vous pour ces images grandioses d’une grande valeur morale, de votre simplicité, de votre complicité, et de l’exemple que vous procurez à chacun de nous. Vous respirez la beauté, tout comme le monde qui vous entoure. Pas besoin de grand chose pour être heureux; amour, courage, volonté et partage, don de soi et respect de tout.
    Je vous aime tout simplement. Gisèle

    J'aime

  9. Bleux dit :

    C’est une grande joie de partager votre voyage, jj’attends toujours avec impatience de vous lire.
    Mais tous ce sel vos vélos ne trinquent pas trop?
    Bon vent on vous envie.
    Bizzzz
    Les PICARDS Corinne Fréd BLeux
    ,

    J'aime

  10. Priscilla dit :

    Des photos vraiment magnifiques, un endroit impressionnant et toujours de belles amitiés… Vos récits devraient être édités… de quoi donner du courage à beaucoup !
    De grosses bises, nous pensons bien à vous mais vous ne nous manquez pas… Nous sommes avec vous !

    J'aime

  11. Michel BON dit :

    Magnifique paysage.
    Ce désert de sel est vraiment une découverte pour moi.
    Bisous à toute l’equipe

    J'aime

  12. Eve et philou dit :

    C’est un moment unique que vous vivez ! C’est merveilleux ! Les efforts sont récompensés. Au travers de vos récits que nous lisons et suivons comme une série télévisée, on ce rend compte qu’il y a pas mal de cyclo voyageurs ! Profitez ! Bisous à vous cinq !

    J'aime

  13. magnifique. Quelle belle aventure humaine et que de belles photos. Tout le club de l’USL suit vos aventures

    J'aime

  14. REY Jean Luc dit :

    La symphonie en bleu et blanc est grandiose. Vous continuez à me faire rêver…

    J'aime

  15. Mumu dit :

    Que c’est beau😍

    J'aime

  16. Maminou dit :

    J’en ai les larmes aux yeux « splitch maman » dirait Valérie en riant … paysages magnifiques mais aussi que de belles personnes, que de partage, et cet aide du 4X4 qui vient chercher les enfants et vous alléger … un désert oui mais juste dans ces magnifiques paysages ! Plein de bisous

    J'aime

  17. sylvie & Schnaïda dit :

    Merci de nous faire partager votre aventure. C’est superbe !
    Bises

    J'aime

  18. jef46 dit :

    Des photos de plus en plus réussies et en parfaite harmonie avec le récit du narrateur. Un régal pour qui veut bien épouser la quête de Vélovefamily. Profitez bien de cette étape pas commune et digne des aventures de Tintin 😜 Bigs Bisous

    J'aime

  19. Caudrillier Joël et Marie dit :

    Héchale un poco màs de sal a tu vida y sera mas gustosa.
    Que photos mas preciosas y esa de Christophe dàndole de beber al perro, olé, olé y olé !!!!!!
    Un abrazo muy fuerte, pajarillos.

    J'aime

  20. Cindy dit :

    Ces paysages sont vraiment époustouflants!!!!

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s