¡ Viva Argentina !

 » ¡ Argentina ! ¡ Argentina ! ¡ Argentina !  »

C’est avec beaucoup d’énergie et de complicité que nous avons entonné ce chant : depuis nos vélos, devant un match de foot ou dans les écoles, en choeur avec les argentins. Il résonne désormais dans nos coeurs, marqués à vie par les 50 jours que nous venons de vivre dans ce magnifique pays.

Nous nous sommes souvent sentis très proches des Argentins. Ils sont de nature, très calmes (nous ne pensons pas avoir entendu un mot plus haut que l’autre en presque 2 mois). Ils sont généreux et curieux de l’autre. Grâce à leurs salutations, leurs sourires, leurs accueils, nous nous sommes sentis les bienvenus. Certains nous ont ouvert leurs portes, beaucoup nous ont ouvert leurs bras. Une bise, suivie d’une embrassade, franche et sincère, c’est leur façon à eux de se saluer! Nous avons donc bénéficié de « free hugs » (calins gratuits), tout au long de notre périple. Sans doute un excellent remède à tous les maux du monde! En tout cas à nous, pour sûr que ça nous a fait du bien!

Les argentins aiment les enfants. Naïa s’est souvent faite appeler « mi amor », et ils se sont souvent attendris devant notre petite famille de voyageurs en s’exlamant : « que liiiiiindo » ou « que hermoooooooso ». Désormais, non sans malice, Lalie et Esteban s’exclament à leur tour devant les beaux paysages que nous rencontrons : « que liiiiiiiindo! ».

Voyager à vélo, en famille, en Argentine nous a semblé facile à tout point de vue. On trouve de tout facilement, la nourriture est plutôt variée, l’eau courante est généralement potable. Les paysages, le climat, et les habitants sont « hermoooosos »… Bon, c’est souvent un peu rustique (notamment la douche et les toilettes) mais nous, on a trouvé ça très raisonnable et plutôt rigolo.

Comme dans beaucoup de pays les déchets plastiques restent également une calamité. A l’approche d’une grande majorité des villes ou des villages, de véritables décharges de sacs et bouteilles vous accueillent. Certaines Provinces, comme Salta, se sont engagées dans des démarches éco-responsables et la nouvelle génération semble avoir totalement conscience de ce fléau. Nos enfants ont souvent été surpris par ces tonnes de plastiques voguant au gré du vent. Nous en avons souvent parlé avec eux. Sensibilisation et éducation…

Notre étape préférée restera sans doute l’étape entre Cafayate et La Garganta del diablo. Rien que du bonheur. Un relief très doux et un paysage à couper le souffle. Nous aurions volontiers gambadé plusieurs jours dans ces canyons!

Nous aurons aussi été agréablement surpris de rencontrer tant de voyageurs ! Beaucoup d’entre eux sont argentins : ils parcourent leur vaste pays à pied, en van ou à vélo sans date de retour. Ils vendent des productions artisanales : bracelets, photos de leur voyage, flûtes de pan, bières, dessins… Cela leur permet de poursuivre plus longuement leur périple. Un autre mode de vie… comme un pied de nez à la crise. Quoi qu’il en soit, nous sommes toujours ravis de ces rencontres qui engendrent toujours des échanges riches et joyeux.

Petit apparté au sujet de l’application Whatsapp : elle est extrêmement répandue ici, même dans le cadre professionnel. On s’envoie très souvent des messages vocaux, ce qui nous a surpris au départ mais qui est bien sympa finalement… Nous avons eu la chance d’être rapidement  ajoutés (sur cette appli) à un groupe de discussion de cyclo-voyageurs qui parcourent l’Argentine et plus largement l’Amérique du Sud. On y partage nos expériences en échangeant nos bons plans pour manger ou dormir dans les villes traversées. Ce groupe permet aussi à ceux qui le souhaitent de se retrouver pour partager un bout de chemin ensemble. Il nous a, à plusieurs reprises  réservé de belles surprises car beaucoup de cyclos que nous rencontrions nous connaissaient déjà grâce à ce réseau et nous considéraient ainsi immédiatement comme des amis.

Beaucoup de ces cyclotouristes d’Amérique du Sud ont des équipements  » fait maison ». Ceux qui voyagent depuis plus longtemps ont souvent plus d’astuces dans leur chargement… Très peu disposent d’une bonne béquille supportant le poids des sacoches. Ça ne se trouve pas facilement. Les derniers voyageurs rencontrés utilisaient de gros morceaux de bambous.

En conclusion, nous sommes très excités de bientôt découvrir la Bolivie… un rêve pour tous les cyclotouristes ! Mais tous ces visages, tous ces sourires, tous ces moments de partage vécus en Argentine vont nous accompagner pour tout le reste du voyage!

Les argentins sont souvent soucieux de savoir ce que nous pensons de leur pays… Nous, vous l’aurez compris, nous sommes conquis et garderons toujours une affection particulière pour eux ¡ Vamos Argentina!

Et en bonus… une petite course contre des vigognes ! On a perdu…

 

 

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour ¡ Viva Argentina !

  1. Raymonde Garcia dit :

    Quelle belle ode à l’Argentine ! Bravo pour savoir si bien décrire ce que vous ressentez !
    Vous avez perdu une course hihihi… imaginez ce que les vigognes se racontent entre elles … fières de l’avoir emporté sur de si drôles de machines !
    Il y a 10 ans (déjà!), pour le change, on divisait par 10 et marchandage oblige… autant dire que pour nous, c’est donné !
    J’ai adoré les hauts plateaux boliviens, les lagunes extraordinaires, la cordillère Réale, les vigognes, La Paz, le lac Titicaca et les habitants… vous comprendrez donc que je suis une inconditionnelle de l’Amérique du Sud en général.
    A bientôt sur le chemin de la Bolivie …

    J'aime

  2. f.vandermesse dit :

    Que liiiiiindo !
    Gracias.

    J'aime

  3. Raymonde Garcia dit :

    En me relisant (trop tard) je m’aperçois que mon commentaire aurait été plus approprié sur le post précédent ! Désolée, je ne peux le supprimer.
    Grosses bises et comme vous le dîtes  » Viva Argentina ! »

    J'aime

  4. Magali dit :

     »Là où se portent les yeux la main se tend.  »

     »Quand une tuile tombe de ton toit, c’est l’opportunité de voir dix milles étoiles. »

    Proverbes argentins

    J'aime

  5. montillet dit :

    J’espère que vous vous plairez aussi très bien en Bolivie ! Vivent les vicognes ! Elle ont dû bien s’amuser d’avoir gagné en vitesse sur vos engins ! ! Bises à vous tous et faites vous plein de nouveaux amis dans ce pays ! Grd Mam’

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s