5 Juillet : Abra Pampa – La Quiaca : 77 km ( 2 463 km)

La journée commence de bonne heure pour les parents qui communiquent par mail avec la base arrière située en Isère : Maminou la débrouillarde. En effet nous avons appris qu’il y actuellement une épidémie de fièvre jaune en Bolivie et que des touristes ont été refoulés de la frontière, du fait qu’ils n’étaient pas vaccinés. La difficulté rencontrée pour la VeLove Family est que, si toute la famille est bien vaccinée, Christophe, lui, s’est fait piquer à Amiens en 2001 avant son premier grand voyage à vélo avec l’Odyssée de l’Espoir. Le reste de la famille a pu compter sur le Dr Lecine du CVI de Cahors ainsi que sa sympathique équipe pour se mettre à jour.

Il faut donc retrouver une trace de la vaccination de Christophe en 2001 au cas où un justificatif serait demandé à la frontière. C’est là que Maminou intervient. Elle contacte le CVI de Cahors qui contacte le CVI d’Amiens qui renvoit en un temps record le précieux sésame à Cahors qui nous le retransmet. Il n’y a pas de problèmes… il n’y a que des solutions ! Merci aux équipes d’Amiens et de Cahors pour leur réactivité et Merci, bien entendu, à Maminou pour cette brillante coordination.

Pendant ce temps là, les enfants dorment et se réveilleront vers 9h00. Nous avons en effet décidé de laisser faire les choses et de partir… quand tout le monde aurait un peu récupéré.

Dans la cuisine commune nous retrouvons le cyclovoyageur qui nous avait donné le tuyau pour le logement hier. Il est Uruguayen et voyage à vélo avec 3 de ses compatriotes (un 4ème les suivant en stop). Ils vont également vers le Nord. Vers 10h00 nous sommes prêts pratiquement ensemble… Nous partirons donc en petit peloton franco-uruguayen. Forcément ça parle encore foot, le quart de finale de demain opposant la Celeste aux Bleus.

A la sortie de la ville, un long faux plat montant (de 50 km !) commence. Nous essayons de prendre un relais. Nous soutenons les 15 km/h pendant 5 km et sommes tout heureux de pouvoir amener la troupe à une vitesse que nous atteignons rarement. Mais quand la locomotive Uruguayenne se met en marche et passe devant, le compteur oscille entre 18 et 20 km/h. Les wagons français s’accrochent, font le yo-yo et essayent de ne pas laisser paraître de signes de faiblesse en cette veille d’affiche footballistique. Nous tiendrons ainsi pendant 20 km puis profitons d’une pause « feuilles de coca » qu’ils semblent apprécier pour leur indiquer que nous allons faire une pause un peu plus longue. Nous nous donnons rendez-vous demain à 11H00 à La Quiaca pour voir le match ensemble et les laissons s’envoler. Si la France passe en demi-finale aurons nous le privilège de rencontrer des cyclistes Belges ou Brésiliens ?

Nous reprenons sur notre rythme familial mais, dès les 30ème kilomètre, Christophe commence à donner des signes de faiblesse. Sa lutte « testoronaire » du matin à 3 600 mètres d’altitude a laissé des traces. Il n’arrive plus à avancer. Une pause, puis une autre, lui permettent de récupérer un peu d’énergie pour continuer… à vitesse réduite. Le vent lui, comme prévu, s’est renforcé et c’est à l’abri, sous une voie ferrée désaffectée, que s’effectue la pause déjeuner.

Nous repartons toujours à vitesse très réduite sur de longues lignes droites en faux plat montant (nous repasserons au-dessus de la barre des 3 700 mètres) qui ont également un impact sur le moral. Un village est situé 25 km avant La Quiaca. Nous achetons une boisson sucrée afin de reprendre un peu de forces… pendant que Naïa drague le petit-fils de l’ėpicière.
L’effet énergisant de la boisson est de courte durée, Christophe n’arrive plus à tracter son attirail. Valérie sort donc une de nos dernières cartes possibles et propose de changer de monture. Elle fera une quinzaine de kilomètres en tractant la carriole (NDLR : c’est vraiment une femme exceptionnelle !). Christophe récupère ainsi et retrouve enfin de l’énergie quelques kilomètres avant de rentrer dans La Quiaca sous une lumière crépusculaire.

Les enfants apposent un petit autocollant de la VeLove Family sur le panneau situé à l’entrée de la ville sur lequel figure la trace des cyclovoyageurs de passage et nous poursuivons jusqu’au centre ville.

Nous sollicitons quelques passants pour avoir de bonnes adresses de logement (nous utilisons fréquemment cette méthode et avons abandonné depuis longtemps les sites internet des grands voyagistes qui proposent souvent des prix bien supérieurs à ceux que l’on peut trouver par le bouche à oreille et qui offrent peu de mixité avec les touristes locaux). C’est parfois un peu long et galère mais, encore une fois, nous trouverons des conditions de logement qui satisferont toute la famille.

Pour se remettre de ces étapes marathon et parce que nous avons grand plaisir à rester un jour de plus en Argentine, ce pays qui nous aura si bien accueilli, nous ferons un jour de pause demain avant de passer la frontière Bolivienne située… à 3 km !

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour 5 Juillet : Abra Pampa – La Quiaca : 77 km ( 2 463 km)

  1. alice ferreira dit :

    Allez profitez bien de cette pose pour recuperer un peu d énergie…Bon courage , bisous a tous !!

    J'aime

  2. Mumu dit :

    Mon dieu quelle étape j’en ai le souffle coupé….bravo Valette, et merci Maminou…comme quoi les filles de la famille…😍. Fortiches!

    J'aime

  3. MAUROU dit :

    Vous êtes géniaux , les filles sont à l’honneur, magnifique toutes ces photos en les regardant je voyage avec vous . Vous avez toujours la pêche et ces beaux sourires bises à toute la famille

    J'aime

  4. Robert et Marie-Christine dit :

    Quelle énergie !!!
    Quelle leçon de courage !!!
    Prenez soin de vous tout de même.
    Cela nous laisse sans voix . Bravo aussi à Maminou qui à l’autre bout de la planète , telle une petite fourmi trouve les soutiens nécessaires du Nord au Sud de la France ….et qui apporte tant de force et d’affection dans ses messages.
    Prenez le temps de vivre encore de beaux moments en Argentine auprès de ce peuple si chaleureux et si accueillant.
    Bises à vous tous

    J'aime

  5. Casamayou dit :

    Bravo à vous tous ! Quelle journée !

    J'aime

  6. jef46 dit :

    Une famille unie, digne des grandes aventures, qui débrouille toutes les embûches d’une telle expédition 😎 Oui Val est une femme exceptionnelle et Christophe un homme généreux, il est rassurant de les savoir ensemble…un tandem de choc qui compte pour tant de gens! Bigs bisous

    J'aime

  7. f.vandermesse dit :

    SVP Menagez vous un peu de repos en terre Argentine. Merci.
    Bises.

    J'aime

  8. maya 46 dit :

    Coucou la velovefamily pour cette coupe du monde de foot 2018 le slogan choisi par l argentine était :Unis pour un rêve…Ce slogan vous va si bien profitez bien du dernier jour de repos ds ce superbe pays.
    L happy-cultrice de Boissor.

    J'aime

  9. Maminou dit :

    Grandement heureuse et flattée de servir un aussi beau « tableau familial » et encore un énorme merci aux équipes de choc des services de vaccination ! Pedro prend soin de toi, écoute toi … mais à part ce coup de fatigue on te voit vraiment heureux sur les photos au milieu de ta petite famille … génial tout ça, émouvant … gros bisous à vous tous !

    J'aime

  10. La famille Delsahut dit :

    Une aventure des plus surhumaine. Prenez le temps et écoutez vous c’est très important. Mieux vaut être tortue que lièvre pour arriver sereinement.
    On vous embrasse très fort

    J'aime

  11. Raymonde Garcia dit :

    Quelle journée ! Bravo à tous ! A votre base arrière, (Maminou est vraiment formidable), et à toute la team velovefamily (oui Christophe, ta femme est exceptionnelle), tous unis dans un même effort ! Naïa, tu as de la chance d’avoir une famille pareille ! Pour parler foot, maintenant, va falloir vous rabattre sur les européens…
    Profitez bien de votre pause argentine et bienvenue en Bolivie ! je vais enfin savoir quelle route vous avez pris…
    Grosses bises à tous

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s