2 Juillet : Humahuaca

Les personnes âgées qui gèrent l’hospedaje dans lequel nous sommes sont adorables. D’un petit déjeuner servi avec beaucoup d’affection aux nombreux conseils sur la visite de la ville et les étapes qui nous attendent, ils sont d’une attention très touchante.

Le marché est situé à quelques « cuadras » :en Amérique du Sud on donne des indications le plus souvent en nombre de carrés de bâtiments composant la ville. Nous y allons donc avec enthousiasme. Nous aimons ces ambiances où se mêlent épices, fruits et légumes dans des contrastes de couleurs mettant en exergue chaque produit. C’est beau, ça sent bon et ça discute de partout. Voilà des lieux de vie ressourçants.

A quelques encablures, un autre marché concerne les vêtements et les ustensiles de cuisine. Dans ce dédale de petites échoppes, Valérie et Lalie trouveront de quoi compléter leur collection de laine et de fil « enserado » afin de parfaire leur maitrise du crochet et de la confection de bracelets.

Nous avons ce privilège de pouvoir flâner, de prendre le temps et nous ne nous en privons pas. Les enfants, qui semblent en pleine forme, demandent à remonter au niveau du monument qui surplombe la ville. Un superbe escalier de pierre y mène, nous poursuivons notre remontée de cette petite ville qui a su garder tout son charme. Arrivés à la hauteur de l’édific, érigé en l’honneur des héros de la guerre d’indépendance (début du XIXème siècle), nous avons une vue magnifique sur les roches sédimentaires qui entourent la cité. Certaines ont plus de 68 millions d’années et offrent toujours un spectacle d’une pureté indescriptible.

Nous déjeunons en ville puis rentrons pour la sieste de Naïa, temps qui nous permet de répondre à vos questions et de nous détendre. Il nous faudra être en pleine forme demain matin pour poursuivre notre montée vers la Bolivie.

En fin d’après-midi, nous repartons pour un tour de ville. Nous voulons essayer de manger tôt pour rentrer préparer les affaires et partir dès que possible demain matin. Une sandwicherie hors du quartier touristique, cela convient à tout le monde pour ce soir. Notre première mésaventure argentine arrive au moment de l’addition. Le tenancier nous demande une somme bien supérieure au total des prix de nos sandwichs (des Lomitos et Hambuguesas très bons par ailleurs). Nous lui faisons remarquer et, surpris, il commence à baraguiner que les prix indiqués sur la carte sont anciens et ne sont plus valables. Notre espagnol nous permet désormais d’argumenter sans problème et de lui faire comprendre qu’il ne peut pas agir ainsi. Ce n’est pas pour la somme que cela représente pour nous mais juste une question d’honnêteté. Gêné par cette situation il nous tend discrètement un billet. Nous continuerons notre argumentation puis le laissons à sa reflexion.

Nous espérons que, la prochaine fois, il  se comportera honnêtement. Et oui, il y a des filous partout…

Cet épisode passé, nous rentrons nous coucher  . Cette rencontre ne nous fera pas changer d’avis sur le peuple Argentin : un peuple attentionné, honnête et courageux.

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 2 Juillet : Humahuaca

  1. BaBan dit :

    Holà,
    Pas besoin d’aller au fin fond de l’Argentine pour se retrouver dans ce genre de situation. Bon courage et bonne route vers la Bolivie. Nous avons hâte de vous suivre dans ce pays, de contempler de belles images et toujours de superbes récits.
    Bises à vous 5
    M&B

    J'aime

  2. jef46 dit :

    Esteban et Lalie ont fait la photo la plus cool 🤪 tous ces bonbons ! Il est vrai que ces couleurs donnent envie de vous rejoindre ! Belle gestion de crise chez ce commerçant qui est à l’opposé de la bienveillance que vous nous décrivez chaque jour 😉 Bigs Bisous

    J'aime

  3. Maminou dit :

    Que de belles couleurs sur ce marché … et de bonnes choses aussi … hé hé ! C’est vrai que vous avez l’air en pleine forme … malgré l’altitude … les enfants se sont bien adaptés bravo !
    Big bisous

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Hé oui les filous sont partout ! Certains, voyant des étrangers, croient qu’ils ne comprennent pas bien la langue et n’oseront pas ou ne seront pas capables de se défendre… c’est bien de montrer que ce principe n’est pas le bon ! Heureusement, ils ne sont pas légion.
    Merci encore pour toutes ces magnifiques photos !
    Bonne route vers la Bolivie qui va me rappeler (aussi) de si bons souvenirs.

    J'aime

  5. Toujours aussi chouette … malgré cette ce « rigolo » qui pensait avoir affaire à des « touristes » !!

    Vous avez tous bonne mine et cela donne envie de découvrir encore et toujours plus …
    Bons coups de pédale à tous les 5 , embrassades

    J'aime

  6. Bonjour quelle aventure ! Il y a ce filou mais des gens pas honnêtes il y en a partout malheureusement. Comment les enfants ont réagi? Car le but du voyage est de montrer à vos enfants que les gens sont accueillants en général. Je crois que les gens et les peuples sont accueillants il ne faut pas se laisser aller par une personnes mal honnête, il faut poursuivre son chemin et la laisser de côté. Vous avez fait d’autres belles rencontres. Allez la famille Caudrillier continuer l’aventure et faites d’autres rencontres enrichissantes, je vous le souhaite.
    Bisous à toute la famille.

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s