25 Juin : Salta – El Carmen : 70 km (2 107 km)

Grâce à notre super GPS « LalieLalie », fier concurrent de « TomTom » (une voix certes un peu aiguë mais le privilège d’avoir un commentaire sur tout ce qu’il y a à voir), bien aidé par « MapsMe » , nous sortons aisément de Salta et empruntons un maximum de pistes cyclables.

Une douce montée commence dès la sortie de l’agglomération. Alors que nous faisons quelques provisions pour les repas du jour, dans une petite épicerie, nous croisons Mickaël, ce cyclovoyageur aveyronnais, que nous avions rencontré dans la montée de la Cuesta de Miranda (celle avec la neige et la glace !), il y a déjà plusieurs semaines. Depuis, il est monté vers la frontière bolivienne par la route Chilienne et compte descendre désormais la « 40 ». Avant cela il va s’arrêter quelques jours à Salta et y fêter son anniversaire.

25 km d’une belle montée entrecoupée d’une pause déjeuner dans un endroit magnifique (entourés de chevaux, de vaches, de chèvres… le tout autour d’un lac bleu azur) et nous voilà au col. Enfin… au premier col, car par la suite ça redescend et ça remonte deux fois successivement. Heureusement les pentes sont largement acceptables et, bien que la vitesse soit réduite, la route nous offre beaucoup de plaisir. Les camions et les bus ne sont pas autorisés à prendre cet itinéraire de moyenne montagne, en raison de l’étroitesse de la chaussée .La faible circulation nous convient parfaitement.

Nous faisons de nombreuses pauses, souvent pour parler avec des personnes intriguées par notre équipage. Des policiers, des motards, des automobilistes avec lesquels nous partagerons à chaque fois quelques instants fort sympathiques.

Après le premier col, le paysage change complètement pour nous offrir une virée dans une forêt tropicale (nous devrions passer le tropique du capricorne dans les prochains jours). De vastes lianes sont accrochées à des arbres gigantesques. La végétation est extrêmement dense et les couches successives de végétaux donnent une atmosphère des plus dépaysantes.

Le précipice,profond de plusieurs centaines de mètres sur une large portion de cette route, nous fait mieux comprendre pourquoi certains vehicules y sont interdits.

Nous redescendons vers El Carmen et quelques kilometres avant la ville nous installons dans le camping municipal. Il est déjà 18h30 : une longue journée de vélo !

Montage de la tente, repas et jeux se succèdent avant de rejoindre nos duvets et de reprendre quelques forces. Demain, outre de nouveaux kilomètres à vélo, un match à forte intensité émotionnelle s’annonce pour l’Argentine. La France étant déjà qualifiée, nous serons à leurs côtés. Pour le meilleur… comme pour le pire !

PS : Bientôt la fin du mois de Juin, si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser. Nous profiterons de la prochaine pause pour essayer d’y répondre. Nous avons déjà enregistré celles de Priscilla, de Magali et de l’école.

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 25 Juin : Salta – El Carmen : 70 km (2 107 km)

  1. alice ferreira dit :

    Jolie cabane a ciel ouvert ciel bleu magnifique …..Vue d ici votre aventure a l air facile est ce vraiment le cas ..????
    Bisous a tous ….. !!!
    Alice

    J'aime

  2. jef46 dit :

    Ah ah et oui Argentine/France😜 Quel est ce plat qui fume et qui sent bon d’ici ? Je reste sur ma question du moi dernier avec pour indice: l’objet principal du jeu, au tout début faisait coincoin 😝 Bigs Bisous

    J'aime

  3. Maminou dit :

    Forêt tropicale certes … belle et forte impressionnante par sa densité … mais il y fait froid ? Vous êtes bien couverts ! C’est quelle altitude ? Vous vous êtes renseigné sur le type de faune que vous pourriez croiser ici ? Plein de gros bisous

    J'aime

  4. Séchoy dit :

    Impressionnant le changement de végétation ! Par contre vous avez l’air de vous cailler !!! Je vous enverrais bien quelques degrés… Pleins de gros bisous, ça compte ?

    J'aime

  5. Nous penserons bien à vous lors de la confrontation sportive de samedi … dans quel camp pencherez vous ?! Pas facile de ne froisser personne ….
    Toujours aussi beau , mais , effectivement , il n’a pas l’air de faire chaud !

    Bisous à tous les 5
    Ps : comme nous vous l’avions dit lors de votre visite ici , nous regardons pour un tour au Laos et il se pourrait bien que cela cïncide avec votre passage le long du Mékong … ce serait assez chouette !! Mais d’ici là , vous aurez fait quelques kms supplémentaires ; Courage !!

    J'aime

  6. Raymonde Garcia dit :

    Bravo à « Lalie Lalie », il est toujours utile d’avoir un bon GPS quand on voyage !
    Végétation tropicale certes, mais quelle température ? A voir les doudounes, bonnets etc, les températures ne doivent pas l’être (bien que Christophe soit toujours en short !
    Je réédite ma question sur les repas, hormis les produits locaux, budget par jour pour vous 5 (si c’est pas indiscret), qu’avez-vous en réserve avec vous ? Arrivez-vous à varier les menus ? Les pâtes et le riz, c’est bon, mais tous les jours ou presque, ça peut lasser !
    En tout cas, merci pour toutes ces belles photos et ces instants de vie que vous partagez avec nous. Grosses bises

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s