1er juin : Quelque part dans le Parc de Talampaya – Pagancillo : 75 km (1 175 km)

Du givre vient perler sur notre tente et sur les sièges avant de nos vélos ce matin, signe d’une nuit bien fraiche que nous avons passée bien au fond de nos duvets. Et pour passer du fond du duvet au vélo quand il fait si froid, mieux vaut faire vite !

Rouler le matin permet de voir plus facilement des animaux. Et ce fut le cas encore ce matin : toujours des guanacos et des perruches mais également un superbe groupe de Nandus, de petites autruches qui se deplacent avec grâce tels de petits rats de l’opéra avec leurs tutus à froufrous.

Nous essayons de gérer le froid du mieux possible. Lalie et Esteban qui sont à l’avant des vélos sont sur-exposés aux courants d’air glaciaux. Ils sont couverts autant que possible et essayent de garder un pédalage régulier afin de ne pas avoir trop froid aux pieds. La route est en faux plat descendant et la vitesse retrouvée accentue la sensation de froid. 42 ème km, un total cher aux marathoniens (nous en profitons pour saluer les coin-coin du Nico qui ont commencé leur entraînement en vue du prochain Marathon du Médoc). Nous arrivons à l’entrée de la zone qui propose de découvrir les grandes barres rocheuses et les ptérogliphes du parc. Nous nous renseignons. Le coût de l’entrée nous parait bien cher: plus de 4 fois celui du parc d’Ischigualasto pour une visite qui ne peut s’effectuer qu’en grand groupe. Nous venons de passer deux jours seuls dans la nature et nous retrouver entourés de hordes de touristes qui débarquent en bus n’est pas pour nous séduire.

Il fait toujours aussi froid. Il est possible de camper dans cette zone mais imaginer une seconde nuit à la fraîche ne fait pas beaucoup d’adeptes au sein de la tribu. Nous mangeons nos sandwichs au chaud et retrouvons un peu de force et de motivation. Le prochain village est à plus de 30 km et même si la proposition de le rallier ce soir requiert à peu près le même nombre d’adeptes que la nuit sous tente, la promesse d’une nuit au chaud finit de convaincre la troupe.

Finalement ces 30 km passeront vite entre la rencontre de jeunes français présents en Argentine pour un an grâce au Rotary Club, celle d’un jeune Colombien qui nous croise en voiture et qui a fait un long voyage à velo par le passé et les nombreux encouragements des véhicules qui nous doublent. Nous arrivons à Pagancillo !

L’entrée du village est marquée par une zone de contrôle des fruits (entre chaque region, il y a un contrôle afin d’interdire la circulation de fruits et aujourd’hui nous passons de la région de San Juan à celle de La Rioja). Les douaniers s’inquiètent de nous voir arriver  par ce froid et interpellent une personne qui passe par là afin qu’elle nous montre l’une de ses Cabanas. Nous la suivons et arrivons au coeur du village. Une cuisine, un lieu sécurisé pour mettre les vélos, 5 couchages, le tout pour un prix très modique (5 fois moins cher que la visite guidée du parc de Talampaya !). C’est parfait ! La décision est prise, demain nous nous reposerons ici. Le col que nous devons prendre pour rejoindre Chilecito est complètement enneigé depuis hier. Cela lui laissera le temps de fondre un petit peu…

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour 1er juin : Quelque part dans le Parc de Talampaya – Pagancillo : 75 km (1 175 km)

  1. Raymonde Garcia dit :

    Serais-je la première ? coup de chance !
    Hé oui avec le froid ça ne doit pas être drôle. Bonne nuit au chaud ! bisous

    J'aime

  2. fvandermesse dit :

    Nous souhaitons que le manteau neigeux du col persiste un peu pour que vous puissiez prendre un peu de repos dans la cabanas.
    Bises.
    Vandermesse family

    J'aime

  3. Mumu dit :

    C’est le froid qui vous donne ce magnifique teint hâlė?😍

    J'aime

  4. La famille Delsahut dit :

    Nous sommes tout à fait d’accord avec Françoise. Repos pour vous réchauffer et reprendre des forces pour affronter le froid.
    Bises à vous 5

    J'aime

  5. FRANCOISE LAVERNHE dit :

    Et bien sûr nous retrouvons Naia avec son large sourire accroché a la bouche !
    Bravo à Lalie et Esteban pour le courage dont ils font preuve en pédalant face au vent glacial , au premier plan aussi pour apercevoir les animaux

    J'aime

  6. Séchoy dit :

    Quel contraste météorologique ! De l’extrême, de l’effort, du partage, …
    Les enfants vont gagner 4 ans d’age mental en une année d’aventure.
    Quelle belle école !
    Des idées me viennent pour rénover l’education Nationale française !!!
    Parcequ’un Séjour pédagogique de 5 jours tout confort c’est bien mais une aventure dans de vraies conditions de vie, ouverte sur le monde, c’est bien mieux…
    À creuser…
    Bisous les amis.

    J'aime

  7. Magali dit :

    Génial le lien Suivez nous à la trace ! J’étais toujours en train de placer vos étapes sur une carte.
    Merci vous êtes vraiment au top… à tous point de vue !

    J'aime

  8. Baban dit :

    Quand je vois Lalie emmitouflée à l’avant du vélo, je me dis «  mon dieu quel courage »
    Bisous à vous.

    J'aime

  9. jef46 dit :

    Mais quel est donc cette aventure qui ressemble à une expédition en Arctique 😰. Ce qui est rassurant c’est de voir Pedro avec un Opinel 😎 Du fromage et du pain et ça repart ! Bigs bisous

    J'aime

  10. Maminou dit :

    J’espère vraiment que l’équipement pour combattre le froid est à la hauteur du travail, du temps, des questionnements, effectués pour le débusquer ! Je vois déjà que c’est bon pour les duvets et les tapis de sol … En tous les cas on vous envoie notre très chaleureuse affection … Bisous

    J'aime

  11. Les Cabanas de pagancilla sont un repaire de familles cyclo ! Bonne route à vous vers chilecito.

    J'aime

  12. alice ferreira dit :

    Prochaine étape activité bonhomme de neige … ???? Bonne continuation a tous , pour ce qui est de la chaleur je vous en envoie plein d ici !!!

    J'aime

  13. montillet dit :

    Bravo aux grands et aux petits à supporter crânement ce froid, sans trop râler ! ! C’est amusant de ne voir de Lalie sur le vélo, que deux yeux brillants ! et de vous voir au chaud pour manger dans la Cabanas ! !
    Votre Grd Mam’, heureuse et fière de l’être ! !

    J'aime

  14. Marie-Christine et Robert dit :

    Vous êtes tous bien courageux ,face à ce froid qui vous encercle . Bravo à Lalie et à Esteban qui sont les premiers concernés. Nous sommes très fiers de vous .
    Prenez toutefois le temps de vous reposer. A ce rythme, en septembre vous êtes de retour à Luzech……..
    Même si le plaisir de vous revoir bientôt nous tenaille, prenez soin de vous.
    Nous vous adressons des rayons de soleil lotois pour adoucir un peu les températures argentines. .
    On vous embrasse.

    J'aime

  15. OUSSET Jean ,Letizia ,Laurent et Nicolas dit :

    Quel plaisir d’avoir de vos nouvelles au quotidien!!!Nous faisons ainsi un peu partie de votre belle aventure ….et nous pédalons avec vous quelquefois ….Bravo pour votre courage!
    Espérons pour vous des températures plus douces ,avec du soleil lotois dans vos coeurs ….
    Merci pour votre pensée aux marathoniens du Médoc …qui se préparent …
    Bises de toute la famille Ousset ,parents et grands-parents de Nicolas

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s