17 Mai : Potrerillos – Mendoza : 61 km (571 km)

Le vent et les chiens qui hurlaient ne nous ont pas offert la quiétude d’une douce nuit mais c’est avec une bonne nouvelle que nous nous levons ce matin. Enfin, d’abord une mauvaise pour Christophe qui apprend que l’OM a perdu sa finale. Il aurait tant aimé une victoire des phocéens pour contrer les nombreux argentins qui lui disent quand ils apprennent qu’il est français : « Ah, la France ! Paris San Germane, Angel Di Maria… ». Et à chaque fois il ravale sa salive provençale…

Bon, pour la bonne nouvelle, elle nous est donnée par un vétéran de la guerre des Malouines rencontré au moment de partir. Une nouvelle route comprenant un tunnel a été inaugurée il y a deux mois ! Elle permet de suivre le bord du superbe lac de Potrerillos et d’éviter le col et ses 6 kilomètres de montée qui nous attendaient.

Nous savourons cette bonne nouvelle et plus encore cette route quasi-déserte qui n’en finit pas de descendre (avec quelques petites bosses pour se réchauffer.. .). C’est le pied ! Nous réenclenchons enfin le gros plateau et n’avons plus à rouler avec un œil constant sur le rétroviseur.

Nous prenons le temps de nous arrêter pour immortaliser cette balade le long du lac et la descente dans de somptueux canyons. Des bus de « tour-operator » déversent leurs passagers à chaque point de vue. Les groupes de Brésiliens sont nombreux. Ils viennent nous parler. Ils nous parlent en Portugais, nous leur répondons en Espagnol et en Français… nous mélangeons notre latin !

Les Argentins sont aussi expressifs qu’attentionnés à notre égard. Ils s’arrêtent au bord de la route, nous serrent dans leurs bras et nous demandent si nous avons besoin de quoi que ce soit. L’un d’eux nous a invités à partager le repas avec lui et sa famille samedi prochain, une autre avec qui nous échangeons dans le parc dans lequel nous prenons notre pique-nique du jour reviendra une demi- heure plus tard à notre rencontre avec un immense paquet de pop-corn et des biscuits qu’elle s’est empressée de concocter pour nous, en espérant que nous ne soyons pas encore partis. Nous voulions, par ce voyage, démontrer à nos enfants que le monde est peuplé de belles personnes, nous en avons chaque jour de beaux témoignages !

L’arrivée sur Mendoza se fait en douceur grâce à de superbes pistes cyclables qui traversent la ville. Nous n’avions jamais vu cela ! Une « deux fois deux voies » côte à côte : l’une pour les cyclistes, l’autre pour les piétons, le tout avec un revêtement proche du velours…

Nous avons décidé de nous poser deux jours sur Mendoza pour donner un peu de repos à nos corps qui se sont exprimés durement ces derniers jours et pour prendre le temps de gérer des tâches matérielles (la lessive, quelques réglages sur les vélos, la recherche d’une solution de cartographie pour le blog…), de reprendre le chemin de l’école et de découvrir cette ville d’un abord très séduisant.

Nous galèrons cependant à trouver une solution de logement qui comprenne un élément indispensable : un lieu sûr où entreposer nos vélos. Nous mettrons près de 3 heures à trouver la perle qui réponde à tous nos souhaits nous permettant même de disposer d’une petite cuisine.

Pour fêter cela, ce soir nous concoctons un petit apéritif dînatoire avec, au programme, pour les parents, du vin de Mendoza dont nous avons traversé quelques gigantesques vignobles en arrivant: du Malbec, comme le Cahors ! Et nous devons bien reconnaître que même s’il n’arrive pas à la hauteur d’un « Boissor 2015 », il se laisse boire avec plaisir. Le nom de la cuvée nous permet d’envoyer quelques dédicaces !

Esteban, Mendoza… il ne manque plus ce soir que Zia et Tao. A nous les rêves du grand condor…

Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour 17 Mai : Potrerillos – Mendoza : 61 km (571 km)

  1. Michel BON dit :

    Le style narratif de vos reportages est excellent.
    Vous arrivez, par ces mots, à nous faire vivre votre aventure comme si on y était.
    Bravo et bonne continuation.
    Bises

    J'aime

  2. fvandermesse dit :

    La réputation des Argentins se confirme. Leur accueil démonstratif et leur générosité sont au rendez-vous. Nous nous en réjouissons.
    BRAVO pour les « performances » physiques , mentales et affectives de ces derniers jours .
    Que Mendoza vous offre la quiétude dont vous avez besoin.
    Bonne « pause ».
    Bises. Françoise.

    J'aime

  3. Benjamin dit :

    Elle donne envie cette bouteille !
    Merci pour ces magnifiques paysages….

    J'aime

  4. Raymonde Garcia dit :

    Profitez bien de ce répit temporaire mais ô combien nécessaire ! Même dans les plus belles aventures, les tâches bassement matérialistes nous rattrapent…
    Bon courage (mais vous n’en manquez pas !). Bises

    J'aime

  5. SyssouOLIV dit :

    Bravo pour cette longue étape vertigineuse…certainement parmi les plus difficiles de votre périple! Chacun de vous s’est surpassé à son niveau mais spéciale dédicace pour Christophe qui m’épate particulièrement en étant toujours en short alors que j’ai froid rien qu’en regardant les photos 😉
    De grosses bises d’Eva pour Lalie et plein de bonnes choses à vous pour la poursuite de l’aventure…

    J'aime

  6. Madeleine méhats dit :

    Mon fils Pierre qui, dans une autre vie, a été gardien de refuge sur l’Aconcagua a pu apprécier à leur juste valeur les efforts que vous avez dû déployer pour passer du Chili à l’Argentine. Chapeau bas!
    Merci à tous les cinq pour ce magnifique voyage.

    J'aime

  7. Une suggestion de plugin WordPress itinéraire et carte
    plugin-wordpress-google-map-novomap
    à retrouver dans Google

    J'aime

  8. claude dit :

    Je voyage avec vous au travers de cette narration superbe! sympa tout cela bon voyage et continuez a nous faire rever!

    J'aime

  9. jef46 dit :

    La beauté des gens, c’est vous qui la sollicitez…Elle est enfouie dans chaque être humain,mais n’est pas toujours révélée. Votre périple, à nu, sans masque déclenche chez les gens que vous croisez aucune méfiance car vous offrez sourires et partage. Le reste est magique et nous profitons à chaque récit. Allez ce soir je pète un malbec pour trinquer à Vélovefamily. Bigs bisous

    Aimé par 1 personne

  10. Thérèse-Bernard B. dit :

    Cela fait maintenant plusieurs jours que nous suivons avec passion votre grande aventure, jalonnée d’étapes magiques. Heureusement, les récompenses sont là : tous les beaux gestes d’amitié, jusqu’à une fin de journée couronnée par un Malbec local à déguster.
    Nous voyons que les enfants, comme les parents, malgré les difficultés rencontrées, restent rayonnants.

    De notre côté, bien plus modestement, nous avons traversé la France d’Ouest en Est : Pays Basque / La Savoie, avec l’avantage dans nos bagages de pouvoir mettre la caisse de Malbec…

    Nous vous insufflons toute notre énergie pour la suite de votre périple.

    J'aime

  11. DEMBLANS Jos dit :

    C’est toujours aussi agréable de vous lire, on profite bien du carnet de voyage chaque jour. Profitez bien du séjour école en vacances… Bises à tous les 5. Jos et Patrick

    J'aime

  12. titi dit :

    tors beau

    J'aime

  13. titi dit :

    TROS BEAU

    J'aime

  14. montillet dit :

    Super beaux paysages, montagnes au fond, et lac et vous devant ! ! La petite Maya toujours souriante, jouissant de l’affection dont l’entourent ses frère et soeur et ses parents, ne paraissant pas être gênée par ce voyage; elle en jouit autant que vous tous ! ! Comme dit Titi,, TROP BEAU.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s