14 Mai : Juncal – Puente del Inca : 34 km (385 km)

Nous venons de vivre certainement l’une des plus intenses de nos journées de voyage cyclopédique: Intense par son dénivelé positif (plus de 1300 mètres) mais surtout intense en émotions.

Il fait deux petits degrés lorsque nous sortons le bout du nez de la tente familiale. Nous avons décidé d’essayer de partir avec le lever du soleil car nous pressentons une longue journée.

Il est 8h30 lorsque nous entamons nos tours de roues vers le premier lacet des fameux Caracoles. Chaque virage est numéroté et nous savons qu’il nous faudra passer le 29ème pour atteindre Portillo et sa station de ski. Les 3 premiers numéros sont corsés et valent bien la montée d’hier (nous avons regardé ce matin sur l’application du téléphone : certaines côtes flirtaient avec les 15 %). Après, c’est long mais ça devient plus raisonnable. Au bout de deux heures nous arrivons au 19ème lacet, celui qui permet de prendre des photos de cette montée en forme d’escargots (d’où le nom de Caracoles en espagnol). Nous en profitons pour prendre quelques photos-clin d’œil que nous enverrons une fois arrivés à Mendoza et poursuivons cette looooonnnngue montée.

Nous avons l’impression de former l’attraction touristique du jour. On ne compte plus les bus super-équipés (air conditionné, Wifi…) qui ralentissent à notre hauteur pour que toute une vitre puisse appuyer sur son smartphone. Plus inquiétant, les nombreux camionneurs qui tout en conduisant d’une main, nous photographient de l’autre. Le précipice qui borde la route- accentué par les des nombreux boulons, vis et écrous que nous évitons sur notre voie de droite- ne sont pas des plus rassurants… Mais nous prenons ces innombrables pouces levés, accompagnés de coups de klaxon et de larges sourires, comme de beaux gestes de fraternité internationale.

La station de ski de Portillo qui fait également office de douane Chilienne semble inatteignable. Nous poussons depuis plus d’une heure en nous arrêtant tous les 50 mètres. L’hypoglycémie gagne la totalité de la troupe. Il reste deux grands virages lorsque Esteban ne peut retenir une crise de larmes. Nous essayons de puiser dans l’énergie qu’il nous reste pour le réconforter. Hier c’était les enfants qui motivaient les parents aujourd’hui c’est l’inverse. C’est ça aussi certainement l’esprit de famille…

Une empanada, une pizza et une bouteille de jus d’ananas plus tard, Esteban retrouve son large sourire et sa joie de vivre. Heureusement ,car la fin de la montée n’est pas encore là. Il nous reste 5 km. Les deux premiers se feront avec l’énergie du déjeuner, les trois derniers en piochant une nouvelle fois sur nos réserves mentales. Un vent violent s’est levé et nous oblige à nous accrocher à nos montures…

17h00, nous atteignons enfin les tunnels du Cristo Redemptor et des Caracoles : 3 185 mètres !

Un camion nous fait traverser le tunnel de 3 km interdit aux cyclistes (car mal ventilé) et quelques encablures plus tard nous voici… en Argentine !

Enfin la descente ! Le froid et le vent nous feraient presque (mais vraiment presque alors !) regretter la montée. Nous arrivons au poste de douane situé 15 km plus bas, frigorifiés. Pour changer… les douaniers photographient notre caravane cycliste. Nous ressortons avec la nuit. Nous nous équipons des frontales et descendons un km plus bas vers Puente del Inca. Nous espérions rejoindre les sources d’eaux chaudes et dormir à leur côté dans un petit abri que nous avions expérimenté en 2002. Mais depuis 2005, le site est devenu un lieu  lucratif touristique et n’est plus ouvert au public le soir. Il fait nuit, il fait froid (la neige est omniprésente dans le village). Il nous faut rapidement trouver un plan B. Un ancien hôtel devenu une auberge pour backpakers nous accueillera avec un maté chaud. Un dortoir satisfera toute la famille après cette longue et belle journée de voyage !

Cet article a été publié dans Argentine, Chili. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour 14 Mai : Juncal – Puente del Inca : 34 km (385 km)

  1. Chapeau pour la montée des Caracoles !

    J'aime

  2. fvandermesse dit :

    Je reste sans voix et le souffle court à la lecture de votre étape frontalière.
    Le maté et l’accueil argentin sont bienvenus. Merci.

    Exception grammaticale ce jour ! « s » à km qui rime avec Caracoles

    J'aime

  3. Passedat dit :

    Bravo pour cette montée fantastique!!!!
    Bisous à tous.
    Brigitte et Jean Yves.

    J'aime

  4. Jam dit :

    Bel effort 😁😁😁

    J'aime

  5. marie bardet dit :

    respect
    à 13% en Bretagne on en a bavé je n imagine (pas encore !) 15% avec un tel chargement

    J'aime

  6. FRANCOISE LAVERNHE dit :

    Françoise L
    Juste un mot Bravo ! ….vos 3 jeunes enfants sont votre force et vous êtes. ..la leur.👏👏

    J'aime

  7. Isabelle DAUTRICHE dit :

    Je n’ai que des ho là là , ho là la qui me viennent apres ce périple. Je le vis de l’intérieur et pense au petit Estéban qui n’a pu retenir ses larmes et c’est tant mieux !
    Estéban et Lalie vous êtes les enfants les plus courageux que je connaisse. Vous serez forts dans votre tête apres des épreuves comme celles ci. Bravo les parents d’assurer comme vous faites….pour des cyclistes pas entraînés, c’est une véritable prouesse.
    De gros bisous qui vont vous réchauffer.
    Isa

    J'aime

  8. titi dit :

    On à froid ???????????????????????????????????????????????????????

    J'aime

  9. Roger et georgette GOUZOU dit :

    Quel plaisir de vous lire tous les jours !!! Les étapes des jours précédents étaient déjà éprouvantes physiquement mais sur cette montée des caracoles, vous êtes tout simplement époustouflants !!! BRAVO à tous les 5….
    Le goût de l’effort ne sera pas un vain mot pour vos enfants. Ils sont magnifiques…
    Que de belles rencontres aussi et de gestes de fraternite qui sont, a n’en pas douter, du carburant pour le moral. ..
    Bonne route pour les prochaines étapes.

    J'aime

  10. SELMA dit :

    Bonjour la vélove famili je suis super contente pour vous 🙂

    J'aime

  11. Yves Marcoux dit :

    Quand la vraie vie est plus belle que tous les films d’aventure !
    Je vous suis et vous accompagne chaque jour avec passion et ferveurs.
    Bravos

    J'aime

  12. jef46 dit :

    Impressionnant. Pour avoir flirté avec un 3200 (Vignemale), j’imagine bien l’exploit physique et mental. Vous êtes l’exemple même de vouloir c’est pouvoir 😎 les photos pour parlent d’elles-mêmes. Bigs bisous

    J'aime

  13. SBSL dit :

    Bonjour
    Nous sommes une famille toulousaine. Nous suivons vos aventures avec plaisir.
    Épatant cette montée….pour l’avoir descendue mais en bus en 2015 lors de notre TDM, nous sommes admiratifs!!! Bravo les enfants!
    Prenez soin de vous et au plaisir de vous lire prochainement.
    Famille Bornes
    sbsl.jimdo.com

    J'aime

  14. Raymonde Garcia dit :

    Que dire de plus ? tout est dit. Bravo à vous 5. Naïa a l’air de bien supporter l’altitude. Quels magnifiques souvenirs vous fabriquez à vos enfants ! Bon courage pour la suite.

    J'aime

  15. Christian.... Luzech rugby dit :

    Le maillot de l’USL à 3.000 mètres d’altitude. Un bel exploit. Bravo à tous

    J'aime

  16. Marie-Christine et Robert dit :

    Tout seul on va plus vite , ensemble on va plus loin. Véritable expérience aujourd’hui. Bravo à vous tous ainsi qu’à Esteban .qui a su retrouver son sourire…..
    Finalement, la Cévenne de Crayssac, que je trouvais sinueuse , elle est toute, toute, toute petite à côté !!!!…..
    Prenez soin de vous ;
    On vous embrasse

    J'aime

  17. Odile et Bernard dit :

    Je trouve décidément ces enfants formidables!! Bises a tous les 5.

    J'aime

  18. Bernard MUR dit :

    Merci pour votre récit quotidien, je me régale de vous lire, les images sont magnifiques. Quel beau rêve vous réalisez là. Je suis de tout cœur avec vous. vous nous faites vivre votre progression avec grand plaisir. Chaque jour j’ai hâte d’avoir des nouvelles. Amicalement

    J'aime

  19. Laurence ALLIAS dit :

    Je vous admire chaque jour davantage au fur et à mesure des lectures quotidiennes… moi qui ai fait un exploit ce week-end… un périple à vélo entre Terre Rouge et La Croix de Fer aller-retour… j’avais le popotin en compote !!! Gros bisous et surtout que la force soit avec vous.

    J'aime

  20. Christine GARRIGUES dit :

    Ça y est 1ère étape difficile réussi avec succès !
    Bravo à vous tous
    Faites attention à vous 5
    Amicalement

    J'aime

  21. Casamayou dit :

    Quelle incroyable montée . C’est impressionnant vue d’en haut. Lalie a pris des couleurs .
    Bravo ! Petits et grands !

    J'aime

  22. Guillermou Danielle et Alain dit :

    Oui ! ça respire la motivation, vent, froid et sourires . Quoi dire devant une telle caravane = Acceptez, s’il vous plait , empanada, mate et encouragements
    Danielle et Véloescargot

    J'aime

  23. Anabel Plumey dit :

    Quelle belle montée , quel courage FELCITATIONS….
    Cela a du être trés dur, mais quelle belle récompense en arrivant là haut …
    incroyablement vrai,
    encore BRAVO à vous 5
    plein d’encouragement du Lot
    A bientôt

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s