9 Mai : Santiago de Chile – Lampa : 60 km (total : 216 km)

Pour rallier Los Andes, petite ville qui marque le début de la montée vers la cordillère, nous avions le choix : 66 km d’autoroute (et l’autoroute ça nous connaît maintenant !) ou un autre itinéraire qui essaye d’éviter les grands axes mais qui atteint les 140 km.

« Prendre le temps  » étant l’un des « credo » de notre voyage, nous optons bien entendu pour la seconde proposition. Cela nous offre l’opportunité de quitter cette grande ville, qui nous a si bien accueillis sur le sol sud-américain, en observant une dernière fois certaines situations parfois étranges pour nos yeux européens. Les rues sont pleines de vie, il y a des marchands ambulants partout sur les trottoirs. Ils y vendent des confections gastronomiques « maison » (dont les fameux empanadas) mais également tout ce qu’ils achètent en gros et qu’ils revendent à l’unité : une pile, une barre de céréales ou encore un rouleau de papier toilette, on trouve de tout à tous les coins de rue !

Nous nous nourrissons de CO2 et de ce spectacle à chaque feu rouge qui ralentit notre progression.

Une fois sortis du centre ville, nous longeons pendant quelques kilomètres l’autoroute via « la lateral ». Nous roulons prudemment sur le trottoir mais nous devenons très vite l’attraction des conducteurs qui nous doublent. Une dame se met à notre niveau et fait de grands signes de la main. Le chauffeur de taxi, juste derrière, l’imite… mais lorsque la dame freine brusquement, il ne peut l’éviter. Résultat : une aile noire et jaune (la couleur des taxis locaux) en moins…

Nous poursuivons par de longues lignes droites sur lesquelles se trouvent souvent de belles pistes cyclables. Les paysages changent vite et nous apercevons très rapidement nos premiers champs… de cactus ! Les voilà dressés fièrement, bordés de longues herbes et de petits arbustes qui donnent un air de savane.

Après avoir rempli la réserve d’essence pour le réchaud et acheté quelques victuailles au supermarché de Lampa, c’est justement dans cette ambiance mi-western, mi-savane que nous installons notre campement. Nous détachons délicatement un fil barbelé qui longe la route (que nous remettrons en place tout aussi délicatement) pour pénétrer sur le lieu de notre premier campement sud-américain.

Ce soir pas de Wifi sous la tente. Il n’y aura donc pas de livraison de l’article avec le café du matin…

Cet article a été publié dans Chili. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 9 Mai : Santiago de Chile – Lampa : 60 km (total : 216 km)

  1. Eve et philou dit :

    Coucou les voyageurs de l’extrême… c’est un véritable plaisir de vous lire quasi tous les jours… nous sommes fans de La saga « velovefamily  » vous nous faites rêver et nous avons l’impression de voyager un peu avec vous … merciii pour ces belles photos dont vous nous faites profiter…on pense fort à vous … bonne continuation
    Ps : philou se pose la question suivante : avez vous des cuissards? Et Quelle eSt votre vitesse moyenne ? De notre côté nous sommes comme deux gamins qui attendent leur jouet de Noël… monsieur pino arrive vendredi 18 mai !!! Gros Bisoussss De nous deux à vous 5 💕😜👍💕

    J'aime

    • velovefamily dit :

      Salut les tandemistes de l’Amour,

      Super que nous puissions vous faire profiter de cette aventure !
      Pour répondre aux questions de Philou : Christophe porte des cuissards mais pas Valérie, une question d’habitude certainement, Quant aux enfants tranquillement installés sur leurs sièges ils n’en ont plus besoin (ils en portaient lorsqu’ils avaient leurs propres velos, pour le Danube notamment).
      Notre vitesse moyenne est extrêmement réduite, pas plus de 10 km/h certainement et cela risque encore de baisser dans les prochains jours.
      Plus q’une semaine à attendre pour vous essayer aux joies du tandem Pino. Le plaisir de se parler en roulant est vraiment appréciable. Et avec deux adultes ça avance fort !
      On vous embrasse,

      La VeLove Family

      J'aime

  2. nounou dit :

    merci pour ces belles photos! bisous de nounou

    J'aime

  3. Séchoy dit :

    Excellent le plein de la bonbonne du réchaud ! On croirait que vous carburez au « Super » pour pédaler !

    J'aime

  4. fvandermesse dit :

    Êtes vous assurés pour lès dégâts occasionnés aux tiers, aux taxis entr’autres?

    J'aime

  5. Maminou dit :

    Incroyables ces paysages, ces ambiances, ces animations, cet atmosphère et même ces températures … si différentes, souvent en opposition et tout cela sur ces mêmes 24h ! De quoi avoir les yeux ouverts, le cœur ouvert un max ! En plus les efforts du vélo et de l’attention permanente à soutenir il y a de quoi être fatigué et bien dormir non ? Plein bisous !

    J'aime

  6. TURMO, Jean-Claude dit :

    Ce voyage permet de changer de coutumes: on met du « kérosène » dans son bidon pour avaler les pourcentages!
    Compte-rendus passionnants et riches d’infos.
    Avez-vous rencontrés, mis à part des chiens, des oiseaux ou des ruchers dans la Pampa? (ref.abeilles de Boissor)
    Amitiés
    JC

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s