7 Mai : Santiago de Chile

L’unique difficulté technique que nous avons rencontré lors du remontage des vélos à l’aéroport à été une fuite d’huile constatée à l’arrière du « pino blanc » (le préféré des oenologues !). Un nouveau contrôle nous incite à chercher une solution en urgence car après la montée de la cordillère des Andes, il y aura…une descente… de 150 kms !

Le premier problème c’est que la perte d’huile à endommagé le disque et les patins. Comme ils disent ici : « estan contaminados », pas besoin de traduction ! Le second problème c’est qu’aucun vélociste n’a de disque 4 points et ils nous certifient tous que nous ne trouverons pas cette pièce à Santiago. Le troisième et dernier problème étant la fameuse descente vers Mendoza, il est urgent de trouver une solution !

Cela va nous prendre une bonne partie de la journée : après qu’un artiste mécano ait tenté d’attaquer le disque au chalumeau pour faire sécher l’huile et que nous aillons changé les plaquettes, il faut encore se rendre à l’évidence : ça ne freine toujours pas fort ! Alors nous écumons tous les ateliers des nombreux marchands de vélos réunis sur cette avenue San Diego (Il y en a une trentaine sur 2 kms…). Jusqu’à ce que l’un des chefs d’atelier prenne cela comme un challenge. Il désosse le disque et les patins, les frotte, les gratte et… les trempe dans un liquide au fort pouvoir corrosif. Un remontage et un test plus tard, nous apprécions le freinage (un comble… rassurant !). Nous continuerons à surveiller, bien entendu, ce matériel… avant la descente.

Cette escapade technique aura durée près de 6 heures durant lesquelles les enfants auront fait preuve d’une grande patience. Alors que nous faisons une courte pause pour déjeuner, Esteban regardant sa montre lancera non sans humour : « 13h58″, si ça continue on va manger à l’heure espagnole ! ».

Nous profitons de la fin d’après-midi pour partager une grande balade dans le quartier de Santa Lucia. Nous grimpons en haut d’un beau point de vue et savourons cette douceur automnale (il fait entre 20 et 25 degrés…).

Espérons que ces températures se maintiennent encore quelques jours, le temps que nous basculions côte argentin. Départ pour l’assaut de la cordillère Mercredi. En attendant demain, pour notre dernière journée à Santiago c’est cours de sciences avec la visite du musée interactif MIM.

Cet article a été publié dans Chili. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour 7 Mai : Santiago de Chile

  1. Aline Holtzinger dit :

    C’est beau de voir vos visages si épanouis ! Un peu d’inquiétude, tout de même, pour ce vélo. Mais gageons que tout va bien se passer !
    Bises affectueuses à tous les cinq.
    Aline.

    J'aime

  2. Maminou dit :

    Maman Jojo et moi vous lisons avant d’aller marcher (que jojo et moi) … vous n’avez rien dit hier de vos soucis pour ne pas nous inquiéter ? L’info arrive avec la solution ça rassure 🙂 …super ce mécano … à surveiller comme vous dites ! Les enfants trop beaux sur ces photos ils s’éclatent ! Plein de bisous de nous trois !

    J'aime

  3. titi dit :

    TITI
    TROS BEAU LE SOL DE COULEURE ET LE BONHOME TROS TROS TROS BEAU
    GROS BISOUS

    J'aime

  4. licorne dit :

    BRAVO LES ARTITSE pour votre BONHOME super beau nai est trop choute bisous à vous courage SIGNER: LICORNE

    J'aime

  5. jef46 dit :

    À attaquer les fuites d’huile en début d’aventure… il faudra une 2ème cariole pour traîner les pièces détachées. Heureusement que le système D n’a pas de frontière! Qui de Pedro ou Val va écrire la biographie de Vélovefamily, car ce livre sera riche en couleur vu les clichés 😁 Vous êtes à croquer, une brochette de bonheur. Big bisous.

    J'aime

  6. TURMO, Jean-Claude dit :

    Bonjour,
    C’est très encourageant de voir que les enfants ont de la patience et respirent la gaîté.
    J’attends le résumé de jeudi pour savoir comment ont été abordées les premières difficultés de cette imposante colonne « verticale »!
    Amitiés
    JC.

    J'aime

  7. Huile et Dent dit :

    Je viens de penser que j’avais un pignon rohloff sur le tandem.. on aurait du regarder pour les dents.
    Pour le disque et l’huile, oui c’est embattant.. tant mieux s’ils ont trouvé une solution.. La fuite est bien réparée au moins? Chouette qu’ils étaient dispo pour toutes ces tentatives!!

    J'aime

  8. Profitez bien du MIM, c’est vraiment chouette! Les enfants vont se régaler.
    Nous avons aussi beaucoup aimé le Musée Chilien d’Art Pré Colombien.
    Bon courage pour la montée…la route de la descente vers Mendoza est magnifique.

    Aimé par 1 personne

    • velovefamily dit :

      Merci de prendre le temps de nous écrire alors que vous êtes sur la route !
      On vous suit avec grand plaisir et on a noté pas mal de points grâce à vos écrits.
      Bonne route,
      La VeLove Family

      J'aime

  9. Mumu dit :

    Ouf pour la réparation!
    Superbe land art!😙

    J'aime

  10. Saillens Jean-Pierre dit :

    L’avenue San Diego c’est là que nous avons récupéré les cartons pour emballer nos tandems. Pour aller à Mendoza passez vous par le Christo Redempteur ( col de la Crumbe). Nous l’avons fait en sens inverse. Bon courage

    J'aime

    • velovefamily dit :

      Bonjour Jean-Pierre,

      Nous allons certainement passer par le tunnel situé sous le Cristo redemptor. On te fait cela d’ici quelques jours.
      Nous espérons que ta dernière épopée en tandem s’est bien passée.
      Bien à toi,
      La VeLove Family

      J'aime

  11. SOULARD dit :

    Finalement en vélo la descente peut être aussi compliquée que la montée …
    Je pense bien à vous ; vive les bricoleurs !

    J'aime

  12. Giordano Gérard dit :

    Bonjour la belle petite famille,
    Après la « tourista » toulousaine voici l’hile qu se fait la « belle »! flûte, pas de chance!
    Mais une solution semble avoir pointé le bout de son nez… et ce fut apparemment l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes… et qui aiment les challenges en plus ! 😉
    La rencontre est bien le sens de ce voyage… Alors vive la rencontre!! surtout quand elle solutionne les difficultés!
    Vous voici donc prêt pour la grimpette… belle ascension à vous tous…
    Mes pensées vous accompagnent.
    Je croise les doigts pour que les réparations tiennent jusqu’au bout de la descente… et après 😉
    Bien à vous.
    GGio

    J'aime

  13. Marie Françoise Maurou dit :

    Vous avez toujours le sourire vos enfants sont adorables . Vous n’avez pas l’air dépaysé . Je suis contente que vos vélos ont pu être réparer.Je vois que les enfants s’amusent bien

    J'aime

  14. Marie-Christine et Robert dit :

    Les enfants sont superbes et les jeux de bulles de savon sont aussi sympas à Santiago qu’à Luzech . Naïa est rayonnante et n’a pas l’air du tout dépaysée ni ennuyée par les questions de vélos . Nous espérons que tout sera résolu pour l’assaut des Andes.
    Bises du Lot

    J'aime

  15. Fafa Reghezza dit :

    Vous avez tous l’air en pleine forme !
    En espérant que vos vélos le soient aussi pour le grand départ demain… 150 km de descente c’est pas rien quand même !
    Merci pour la visite de Santiago du Chili, les voyages nous rappelle aussi qu’on est « citoyencitoyens du monde » comme l’a dit Esteban.
    Bons derniers préparatifs et bon départ pour l’aventure demain, à bientôt 😊

    J'aime

  16. BaBan dit :

    Profitez bien de ces dernières heures de repos avant la grande aventure de la Cordillère. Soyez sûr que ce vélo soit au top pour affronter ce défi. Les enfants sont tout simplement magnifiques.
    Bises de nous deux.
    BaBan

    J'aime

  17. Igor dit :

    Si cela doit se reproduire : le liquide au fort pouvoir corrosif que votre sauveur a utilisé, c’était probablement du trichloréthylène (C2HCl3) qui est un dégraissant très puissant qui était auparavant (en France) utiliser pour dégraisser les disques de freins et les plaquettes en automobile. Le produit (connu sous le nom de « Triclore » par les garagistes d’antan) a été interdit en France du fait de sa dangerosité. On trouve aujourd’hui des produits de substitution moins nocifs et plus faciles à utiliser (en liquide ou en bombe aérosol), largement diffusés en France dans les centres autos, les supermarchés mais qui sont également disponibles en ligne. La clef pour vous est que votre système de freins soit de nouveau étanche et bien purgé. Bonne route !

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s